C’est pas passé loin: un astéroïde capable de détruire une ville a frôlé la Terre incognito

Getty

On est pas passé loin de la catastrophe. Jeudi dernier, un astéroïde capable de raser une ville a frôlé notre planète. Là où ça devient inquiétant, c’est qu’il n’a été repéré que 26 heures avant son passage.

Tout s’est passé jeudi aux alentours de 3h du matin. L’astéroïde nommé “2019 OK” a fait un petit coucou à notre planète en passant à seulement quelques kilomètres, 70.000 pour être exacte. Cela peut paraître énorme mais en fait c’est cinq fois moins que la distance entre la Lune et la Terre.

Ce gros caillou ferait entre 57 et 130 mètres de diamètre et a frôlé notre planète à une vitesse de 24 kilomètres par seconde. En d’autres termes, si il avait pénétré dans l’atmosphère, il se serait écrasé et aurait rasé une ville entière.

Problèmes de calcul

Rien de grave donc mais ça aurait pu. Car en fait, les astronomes n’ont repéré l’astéroïde que quelques heures avant son arrivée à proximité de la Terre. C’est finalement le télescope brésilien SONEAR qui a repéré le gros caillou dans l’espace et a mis encore un peu de temps pour l’identifier précisément.

On a donc eu chaud car un astéroïde n’a pas besoin d’être très fros pour faire des dégâts. Si “2019 OK” s’était écrasé sur Terre, l’impact aurait été 30 fois plus puissant que la bombe d’Hiroshima, selon les estimations du média Futura. C’est pour cette raison que les astronomes nomment ces astéroïdes “city-killer”.

Un astéroïde invisible?

Mais comment se fait-il que 2019 OK n’ait pas été repéré plus tôt? C’est simple, malgré les énormes progrès technologiques, il reste toujours compliqué de détecter de tels astres. Pour y arriver, il faut qu’un télescope très performant soit braqué sur lui et ne le lâche pas d’une semelle. Et évidemment, plus l’objet est petit, moins il reflète les rayons du soleil et plus ils sont difficiles à repérer.

D’ailleurs, l’Agence spatiale européenne (ESA) dispose d’une « Risk List » : il s’agit de l’inventaire des objets pour lesquels “une probabilité d’impact à valeur non nulle” avec la Terre a été détectée. La NASA également s’en occupe. En 2005, l’agence gouvernementale a reçu la mission de trouver et d’identifier 90% des astéroïdes du genre. A l’heure actuelle, elle n’en aurait découvert que un tiers. Et 2019 OK faisait partie de ces astres pas encore détectés.

Articles sponsorisés