Bon départ pour l’appli Coronalert déjà téléchargée plus de 400.000 fois

Coronalert

Disponible depuis hier/mercredi, l’application de tracing belge a déjà été téléchargée plus de 403.000 fois, selon le professeur et développeur Bart Preneel (KU Leuven) à l’agence Belga.

Coronalert a déjà été téléchargée plus de 100.000 fois sur Google Play Store. L’appli y affiche par ailleurs une bonne note de 4,1 sur 5 de la part des utilisateurs.

Les chiffres de téléchargement sur l’App Store d’Apple ne sont pas encore connus, mais l’application développée par la firme DevSide y reçoit un excellent rating de 4,6 sur 5.

Pour rappel, l’utilisation de l’appli Coronalert se fait sur base volontaire.

Déjà des suppressions?

Des débuts prometteurs donc, même si l’on ne sait pas encore combien de personnes se sont entretemps ravisées et ont choisi de supprimer l’application de leur téléphone.

Leur nombre ne devrait néanmoins pas être particulièrement élevé puisqu’une fois téléchargée, Coronalert fonctionne de manière totalement automatisée et anonyme. En cas de contact d’une durée de plus de 15 minutes, et à moins de 1,5 mètre, entre deux téléphones équipés de l’appli, les Bluetooth des deux appareils se connectent et transfèrent un numéro d’identification anonymisé. Si dans les jours suivants, l’un des contacts est testé positif au Covid-19, une alerte est envoyée. Sinon, le numéro s’efface de lui-même au bout de 14 jours.

Problèmes chez Apple et Huawei

Un bémol toutefois: Coronalert ne peut pas (encore?) être installée sur plusieurs modèles d’iPhone et certains smartphones de la marque Huawei.

Chez Apple, le problème se situe au niveau de la version du système d’exploitation (iOS), qui doit être la toute dernière sortie en août dernier. Mais comme la marque à la pomme n’assure le suivi des mises à jour que pour un certain nombre d’années, cela signifie que les utilisateurs d’iPhone 6, par exemple, un téléphone sorti en 2014, n’y ont pas accès.

Du côté de Huawei, le souci est exactement inverse. Ce sont les modèles le plus récents de la marque chinoise qui n’ont pas accès à l’application. Et pour cause, depuis le regain des tensions commerciales entre les États-Unis et le conflit entre Google et Huawei, le fabricant chinois n’a plus accès aux services du géant américain, y compris Play Store. Impossible donc télécharger l’application.

Les développeurs de Coronalert ont cependant assuré au Soir qu’ils étaient ‘en contact avec le fabricant pour trouver une solution’.

Articles sponsorisés