Avec ces applis, les Californiens peuvent se faire livrer de la weed en une heure

Avec ces applis, les Californiens peuvent se faire livrer de la weed en une heure

C’est comme pour les restaurants, mais au lieu de commander de la nourriture, les Californiens se font livrer de la weed. De porte à porte, des start-up comme Green Rush viennent livrer du cannabis aux clients qui ne veulent pas sortir de chez eux. En toute discrétion.

Une envie de weed? Tu t’identifies sur ton app, tu checkes le menu, tu commandes et une heure plus tard, ta commande arrive devant ta porte. C’est le service que promettent de nombreuses start-up californiennes, comme SpeedWeed ou Green Rush, et qui favorise l’expansion du business de la weed.

Prenons Green Rush. Dans un reportage, Business Insider explique que la compagnie ne s’occupe ni de la production ni du stockage de la marijuana. Green Rush se contente d’assurer la livraison depuis un vendeur jusqu’à un particulier qui ne souhaite pas sortir de chez lui, normalement pour des raisons médicales.

Médical, pas récréatif

L’entreprise assure qu’elle ne touche pas au cannabis à usage récréatif. Elle ne fait qu’assurer un service pour des patients qui ne souhaitent pas, ou ne peuvent pas, pour des raisons de santé, se rendre dans les “coffees shop” pour chercher la ganja médicale que leur médecin leur a prescrit. Et elle le fait en toute discrétion.

Quels sont donc ces produits? Ça va des pilules au cannabis jusqu’aux onguents à la weed, en passant par des barres chocolatées améliorées, des granolas cannabicées, de l’huile spéciale pour vapoter, du miel ou encore du sirop d’érable à la marijuana.

Scanner son ordonnance

Pour certifier que la commande se fait pour un usage thérapeutique, le client doit scanner son ordonnance. Une fois ce document authentifié, il peut ensuite choisir le produit qui lui convient.

Pour s’approvisionner, Green Rush a passé des contrats avec plusieurs centaines d’officines californiennes spécialisées dans le cannabis à usage thérapeutique. À la différence des certaines sociétés de livraison, comme Deliveroo ou UberEats par exemple, chez Green Rush, le client ne paie pas en ligne et à l’avance. Il doit régler directement au livreur, en carte ou en liquide.

Depuis quelques années, le business du cannabis est devenu une industrie extrêmement florissante dans les états américains qui l’ont autorisé. Actuellement, cette industrie pèse 40 milliards de dollars, selon le magazine financier Forbes, et avec ces services de livraison, ce chiffre risque encore de joliment augmenter.

Articles sponsorisés