Armageddon, le retour: la NASA va payer SpaceX 69 millions de dollars pour dévier la trajectoire d’un astéroïde

Armageddon, le retour: la NASA va payer SpaceX 69 millions de dollars pour dévier la trajectoire d’un astéroïde

La possibilité qu’un astéroïde heurte la Terre est une réalité, ce n’est pas simplement un scénario pour film hollywoodien. Alors, la NASA fait son possible pour éviter cette éventualité. Elle va donc payer SpaceX pour que l’entreprise d’Elon Musk envoie une fusée sur un astéroïde qui se dirige vers notre planète et ainsi modifier sa trajectoire. 

Ça peut faire un peu flipper mais il n’est pas exclu qu’un astéroïde heurte un jour notre planète à la manière du film Armageddon. La NASA en est bien consciente et se prépare à cette éventualité en voulant dévier la trajectoire de l’astéroïde Didymos qui se situe actuellement à environ plusieurs millions de kilomètres de la Terre

Cette mission, comme toute mission qui se respecte, a un nom: DART pour “Double Asteroid Redirection Test”. L’agence spatiale travaille dessus depuis 2017 et elle a décidé de s’offrir les services de SpaceX, l’entreprise d’Elon Musk, pour la modique somme de 69 millions de dollars. À ce prix là, c’est donné.

Voici l’objectif de la mission: SpaceX sera chargée de faire décoller une fusée Falcon9 avec à son bord un satellite. Ce satellite appelé “impacteur cinétique” aura la tâche de frapper l’astéroïde de plein fouet pour ainsi changer sa trajectoire et l’éloigner de notre planète.

Planning de la mission

Si tout se passe comme prévu, la fusée décollera dans le courant du mois de juin 2021 depuis la Californie. À partir de la, la fusée aura une très longue route devant elle puisque la collision avec l’astéroïde n’est pas prévu avant octobre 2022, soit plus d’un an plus tard.

La satellite heurtera alors l’astéroïde à une vitesse de 6 kilomètres par seconde. À ce moment-là, Didymos sera encore situé à environ 11 millions de kilomètres de notre planète donc il n’y a aucun risque. Pour se faire une idée, la distance qui sépare la Terre de la Lune est de “seulement” 384.000 kilomètres.

Eh oui, une telle opération prend énormément de temps et dépend de la taille de l’astre dont il faut dévier la trajectoire. Ici, c’est plutôt facile puisque Didymos ne fait que 160 mètres de long. Si un astéroïde de plusieurs kilomètres se présentait, il faudrait plusieurs années pour préparer la mission, alors autant s’exercer avec de plus petits astres.

Articles sponsorisés