Wilmots s’en fout: pour lui, les Diables méritent tout l’argent qui les attend s’ils gagnent l’Euro

Wilmots s’en fout: pour lui, les Diables méritent tout l’argent qui les attend s’ils gagnent l’Euro

704.000 euros (bruts): voilà ce que chaque Diable Rouge va toucher si la Belgique gagne tous ses matches et remporte l’Euro de football le 10 juillet prochain. Une somme qui fait jaser, mais qui ne choque pas Marc Wilmots, le sélectionneur national: c’est signé, donc ses joueurs méritent cet argent. selon lui, l’Union n’avait qu’à réfléchir avant de s’engager sur cette somme. D’ailleurs, il avoue que sa liste est prête “à 99%”: on va donc vite savoir qui sont les joueurs qui pourraient peut-être toucher le jackpot.

L’Union belge (UB) va apprécier. Interrogé dans la Dernière Heure, Marc Wilmots a décidé de tacler à tout va. L’un des principaux débats des dernières semaines a porté sur le montant de la prime qui attend les Diables Rouges à l’Euro 2016 (10 juin-10 juillet en France).

L’UB s’est engagée à verser 60% de ce qu’elle toucherait comme gains. Si notre équipe nationale va jusqu’au bout, c’est donc un pactole de 704.00 euros qui attend CHAQUE joueur.

L’UB n’avait qu’à réfléchir selon Wilmots

“Il n’y a rien à rediscuter”, a balayé Wilmots quand il a été interrogé sur la possibilité de faire baisser cette prime. Selon lui, l’UB n’avait qu’à réfléchir quand elle a fait signer ce contrat en 2012, même si à l’époque, il était difficile de croire que la Belgique deviendrait l’une des meilleures équipes au monde.

“Le contrat a été signé et acté par la direction en 2012 quand on était 53e mondial. Si les joueurs ne se qualifient pas, ils ne touchent rien. Ils sont payés selon leurs résultats, leurs mérites. Sauf si les joueurs décident ensemble de baisser la prime, ça ne changera pas. Et je ne pense pas que ça arrivera”, ajoute Wilmots pour qui ses joueurs méritent donc l’argent qu’on leur a promis du côté de l’UB.

“Où on va là?”

Ses critiques ne s’arrêtent pas là et il continue de s’en prendre à l’UB, qui est quand même son employeur pour rappel… “Si l’UB voulait baisser la prime, elle aurait dû en discuter avec les joueurs et ne pas utiliser les journaux. C’est un des problèmes à la Fédération : trop de gens aiment se montrer dans les médias pour raconter des bêtises”, assène le sélectionneur national.

EPA

De toute façon, il demande: à quoi servirait cet argent si les Diables acceptaient de baisser leur prime? L’UB n’a pas l’air très motivée à l’idée d’investir dans la formation des coaches.

“J’ai deux entraîneurs qui sont aussi journalistes: on va où là? C’est là qu’on devrait investir. Mais les gens de la Fédé parviennent encore à dire que mon staff est cher. C’est ce qu’ils essaient de faire croire. Allez voir le staff des dix premiers mondiaux et on fera les comptes…”, tacle encore Wilmots, très remonté contre l’UB.

La liste est quasiment faite

L’autre information de cette interview, c’est que le sélectionneur national a quasiment son groupe en tête pour l’Euro. “À 99 %”, a-t-il précisé. “Même les séances d’entraînement sont déjà prêtes. On aura juste des retouches à faire si besoin”, a-t-il ajouté, précisant qu’il devrait donner directement une liste de 23 joueurs, avec peut-être un joker: “Je prendrai peut-être juste un 24e si besoin. Et ce 24e sera clairement désigné. J’aime la clarté”.

Ni femmes, ni enfants

Tous ces joueurs seront logés dans un luxueux hôtel à Pian-Médoc, non loin de Bordeaux, où la Belgique disputera son 2e match contre l’Irlande le 18 juin. Marc Wilmots a tenu à préciser: les joueurs viendront seuls, sans leur famille qu’ils ne pourront voir qu’une fois dans le tournoi.

“Pas question que les femmes et les enfants viennent habiter avec nous”, a-t-il balayé. “Tout ce petit monde sera autorisé à venir à l’hôtel une seule fois durant le tournoi. Un après-midi pour couper la routine. On est là pour travailler et ils l’ont très bien fait sans leur femme au Brésil. Bon, y a eu beaucoup de bébés fabriqués après mais ça, c’est autre chose”, a plaisanté Wilmots.

Sans leurs femmes ni leurs enfants, nos Diables Rouges pourront du coup pleinement se concentrer pour viser la victoire finale… et la grosse prime qui va avec.

EPA
Source: DH

Articles sponsorisés