Qui est Wilfried Vandaele (N-VA), potentiel prochain président du parlement flamand?

Vlaams Parlement

Qui pour prendre la tête du parlement flamand après le scandale-éclair Van Dijck? Le nom de Wilfried Van Daele est sur toute les lèvres, à la N-VA comme au parlement d’après Belga.

La N-VA vit l’une des pires gueules de bois de son existence après le départ de Kris Van Dijck. Il a violé la première règle en cas de crise: si tu es touché, tu dois rester calme et ne pas bouger. C’était sans compter le coup de grâce qu’il a subi avec son histoire d’amour impliquant une call-girl. Les nationalistes flamands sont déjà sur la première ligne pour trouver un remplaçant à Van Dijck.

Ce matin, déjà trois noms circulaient dans les coulisses du parlement pour savoir qui allait permettre d’écourter la présidence de Filip Dewinter (VB), golden boy du Vlaams Belang qui se félicitait de sa renommée nouvelle. Elle aura été de courte durée: Belga, selon plusieurs sources confirme que le nom de Wilfried Vandaele (N-VA) est sur toutes les lèvres et aurait déjà été nommé à la tête du du parlement flamand.

Qui est Wilfried Vandaele?

Il a déjà fait ses marques à la N-VA: il a aussi été membre de la Volksunie et a roulé sa bosse dans la politique municipale. Il a été membre du conseil communal de De Haan pendant 31 ans. Au début de l’année, il est devenu bourgmestre de la ville.

Depuis de nombreuses années, Vandaele se concentre sur l’aménagement du territoire et l’environnement. Par exemple, il a été échevin de l’aménagement du territoire pendant plusieurs années et président de la Vlaamse Milieumaatschappij (Agence flamande de l’environnement).

Représentation

Mais Vandaele est aussi un vétéran à de plus hauts niveaux: entre 1994 et 2009, il a été membre du conseil provincial. Il a aussi été chef de parti mal VolksUnie et la N-VA. En 2009, il a pris la relève de Geert Bourgeois à un poste ministériel. Cette promotion l’a nommé premier parlementaire tout droit sorti de De Haan. Il a plus de 10 ans d’expérience dans ce champ et connait l’institut de long en large.

Vandaele doit encore obtenir l’appui de la majorité du Parlement flamand pour être élu. Jusque-là, Filip Dewinter (Vlaams Belang), un personnage beaucoup plus controversé, a été président temporaire. On s’attend donc à ce qu’une nomination et une approbation officielles ne tardent pas à venir.

Articles sponsorisés