Voilà qu’Alibaba, le géant chinois, vient recruter chez nous

Voilà qu’Alibaba, le géant chinois, vient recruter chez nous

Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, aurait la ferme intention de recruter une centaine de Belges et de les envoyer en apprentissage dans l’Empire du Milieu pendant un an. À l’agenda: se frotter aux goûts des Chinois, à leur appétit pour le luxe et… à leurs moyens croissants.

Jack Ma est une icône en Chine: c’est ce self-made man qui a créé Alibaba, le giga site d’e-commerce. Et Alibaba, c’est Amazon en encore plus tentaculaire: le site chinois sert les particuliers et les entreprises et fait de tout, même des paiements en ligne. En 2014 à New York, Alibaba a réalisé la plus grande entrée en bourse de l’histoire. 25 milliards de dollars, rien que ça. Et voilà que le géant chinois jette son dévolu sur nous.

Rencontre au sommet

Jack Ma et le roi Philippe se sont apparemment rencontrés à plusieurs occasions, entre autres au Forum économique mondial de ce mois de janvier à Davos. Comme le rapporte L’Écho, suite à la rencontre, les intentions de Jack Ma se sont éclaircies: il voudrait en effet bien recruter cent Belges et les envoyer en Chine. Sur le terrain, ces Belges mesureraient les attentes de la Chine, et surtout de sa classe moyenne: celle-ci a de plus en plus de moyens et attache de la valeur aux finesses européennes. En frappant à la porte de la Belgique, Jack Ma espère sans doute trouver de fins becs.

Mais Jack Ma a aussi d’autres projets pour nous en tête: l’homme d’affaires voudrait mettre sur pied un site de commerce européen en ligne. Chaque pays d’Europe y aurait sa vitrine. Et il compte amener à Bruxelles une “Alibaba embassy”, avec un service de paiement par mobile. Les Chinois en voyage à Bruxelles (ou en Europe) n’auraient plus besoin de monnaie sonnante et trébuchante!

Bref, qui a envie d’être du voyage?

Source: LÉcho

Articles sponsorisés