Left Right
scrollTop top

Voici les coûts « cachés » lors d’un achat immobilier que les jeunes oublient bien trop souvent


© Daina Le Lardic / Isopix

L’achat d’une maison entraîne toutes sortes de coûts. Il n’est donc pas facile d’estimer le montant total qu’il faut débourser pour acquérir un bien immobilier. Une enquête d’AXA Banque montre que les jeunes, en particulier, ont du mal à estimer correctement ces coûts.

Lors de l’achat d’une maison, il faut tenir compte de toutes sortes de coûts annexes. Ceux-ci vont des droits d’enregistrement aux frais de dossier, par exemple. Il est donc important de disposer d’un capital supplémentaire en réserve dans le cadre d’une telle acquisition.

10 à 20% au-dessus du prix d’achat

50% des jeunes acheteurs avouent avoir été surpris au moment de l’achat de leur maison parce qu’ils n’avaient pas une vision complète de l’ensemble des coûts, révèle une enquête d’AXA Banque auprès de 1.000 personnes âgées de 22 à 35 ans.

Voici les coûts qui sont le plus souvent négligés:

  • Coûts de l’assurance incendie
  • Frais de dossier auprès de la banque
  • Coûts de l’assurance solde restant dû
  • Frais d’enregistrement
  • Frais de notaire

Tous ces coûts grèvent lourdement un budget. Selon AXA Bank, ils représentent 10 à 20% du prix d’achat, en fonction des Régions. En Flandre, il faut compter sur au moins 10% du prix d’achat. En Wallonie et à Bruxelles, cela peut aller jusqu’à 15%, voire plus.

Si vous ne disposez pas de suffisamment d’argent, vous pourriez donc avoir une mauvaise surprise. En outre, il n’est en principe pas possible d’emprunter plus que le prix d’achat. De nombreuses banques ne financeront même pas l’achat d’une maison à 100%. En d’autres termes, vous devez disposer d’une épargne substantielle si vous désirez acquérir une maison.

Le conseiller reste la principale source d’information

Selon Frank Goossens, Chief Credit Officer chez AXA Banque, l’étude confirme que les acheteurs doivent être mieux informés des différents coûts liés à l’achat d’un logement.

Aujourd’hui, il est possible de demander des informations par différents canaux. L’enquête d’AXA Banque montre que l’agent bancaire reste la source d’information la plus importante: 62% des répondants indiquent que le conseiller est la source la plus pertinente, et 36% utilisent un simulateur en ligne pour avoir un meilleur aperçu des coûts.

En outre, les questions financières sont discutées plus ouvertement avec les amis et la famille: ceux qui ont acheté une maison en 2020 étaient plus susceptibles de demander des informations à leurs parents (42%) ou à leurs amis (23%) qu’il y a quelques années. Le notaire (22%), le courtier en assurances (21%) et l’agent immobilier (16%) sont également des sources d’information possibles.

‘En tant que banque, nous jouons un rôle actif dans l’information des consommateurs, tant dans nos agences bancaires qu’en ligne’, pointe Goossens. ‘Ces dernières années, de plus en plus de simulateurs ont été utilisés sur notre site web, et la pandémie de coronavirus a donné un nouvel élan à cette activité.’


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…