“Va jouer au Panama, sale voleur”: Messi s’en est pris plein la figure lorsqu’il est arrivé à son procès pour fraude

“Va jouer au Panama, sale voleur”: Messi s’en est pris plein la figure lorsqu’il est arrivé à son procès pour fraude

Lionel Messi comparaît aujourd’hui devant la Justice espagnole pour une histoire de fraude fiscale. L’attaquant du Barça se trouve à côté de son père, Jorge, qui est lui aussi impliqué dans cette sombre histoire. Pas mal de gens sont venus assister au procès. Si certains ont ovationné le joueur, il s’est aussi pris des critiques dans la figure: “petit voleur” ou encore “va jouer à Panama”.

Il y avait foule au procès des Messi père et fils. Et pas que des admirateurs. Certains n’ont pas hésité à tacler l’attaquant du Barça à coup de “sale voleur” ou encore de “va jouer à Panama”.

Messi et son père sont accusés d’avoir caché 4,2 millions d’euros de revenus au fisc. Ces revenus proviennent notamment de droits à l’image. On cite des marques comme Pespi, Danone ou encore Adidas. Mais est-ce que Messi savait? Apparemment oui. Il y aurait sa signature sur les montages fiscaux illégaux. L’argent aurait été envoyé au Bélize et en Uruguay. Mais Messi et son père nient pourtant toujours la fraude.

De la prison?

Messi et son père seraient condamnés à 22,5 mois de prison. Mais en Espagne, quand tu as un casier judiciaire vierge, tu n’exécutes pas les peines de prison inférieures à 24 mois.

C’est la première fois que Messi est présent au procès qui a débuté mardi dernier. Il était absent à cause d’une blessure au dos qu’il s’est faite lors d’un match amical avec le Honduras la semaine passée.

Après son procès, le joueur du Barça se rendra directement aux États-Unis pour disputer le premier match de sélection à la Copa America avec l’équipe argentine.

Articles sponsorisés