Une députée MR rejoint les Listes Destexhe et prive le gouvernement wallon d’une majorité

Une députée MR rejoint les Listes Destexhe et prive le gouvernement wallon d’une majorité

La députée wallonne Patricia Potigny quitte le MR pour rejoindre les Listes Destexhe. Ce faisant, elle fait perdre une place au MR et prive le gouvernement de Willy Borsus de sa majorité.

Le mercato politique d’avant les élections ne cesse de bouleverser la scène belge. Après l’expert en terrorisme Claude Moniquet, c’est au tour de la députée wallonne Patricia Potigny (Montigny-le-Tilleul, ex directrice d’école) de rejoindre les rangs des Listes Destexhe. Un choix que l’ancienne MR justifie en déclarant vouloir secouer l’esprit qui domine le Parlement wallon.

“En fonction des décrets qui seront soumis au vote en séance plénière, je les étudierai au cas par cas avec mon collègue André-Pierre Puget (un ancien député wallon du PP qui a également rejoint le parti d’Alain Destexhe, NDLR)”, a expliqué la députée à La Libre Belgique. “Il n’y aura plus de vote systématique (…) avec le petit doigt sur la couture du pantalon”, a-t-elle ajouté.

La majorité, c’est fini

Ce départ du MR marque la fin de la fragile majorité de la coalition MR-cdH. Le gouvernement Borsus disposait de 38 sièges (25 MR et 13 cdH) sur 75, il passe maintenant à 37. Les deux prochains mois risquent d’être tendus puisque jusqu’au 26 mai, le gouvernement wallon devra composer avec une opposition dans laquelle le PS a trente sièges, Ecolo en a quatre, le PTB deux et les Liste Destexhe deux.

Pour Alain Destexhe, qui a quitté le MR le 27 février dernier pour fonder ces fameuses listes, il n’est pas question de bloquer le sud du pays. “Nous ne voulons pas faire tomber l’exécutif wallon; nous voulons simplement pouvoir donner notre avis et éventuellement amender les textes”, a précisé le sénateur très à droite.

Articles sponsorisés