Un Starbucks saoudien interdit aux femmes

Un Starbucks saoudien interdit aux femmes

Depuis une semaine, les saoudiennes ne sont plus les bienvenues dans un Starbucks de Riyad, la capitale d’Arabie saoudite. Des affiches leur interdisent l’entrée au café et leur demandent d’envoyer leur chauffeur commander leur chai latte à leur place.

“Les femmes sont priées de ne pas entrer. Envoyez seulement votre chauffeur passer votre commande”, peut-on lire sur une pancarte affichée à la porte d’un des établissements Starbucks de Riyad.

Une cliente a posté sur Twitter le message qu’elle a eu la surprise de découvrir lundi dernier: “un magasin de Starbucks à Riyad a refusé de me servir juste parce que je suis une FEMME et m’a demandé d’envoyer un homme à ma place”, s’est-elle indignée.

D’où ça sort?

Sputnik rapporte que le Comité saoudien pour le commandement de la vertu et la répression du vice aurait demandé au personnel de l’établissement d’interdire l’accès aux femmes.

En Arabie saoudite, un mur de séparation des clients en fonction de leur sexe est obligatoire dans tous les cafés, restaurants et magasins. Dans ces établissements, la non-mixité est de vigueur. Lors d’une bousculade, ce mur aurait été détruit dans le Starbucks en question, ce qui a entraîné l’interdiction d’y entrer aux femmes. La multinationale se conforme ainsi aux règles locales, mais enfreint au passage les principes de l’ONU concernant l’égalité entre les sexes.

Un mouvement sur les réseaux sociaux appelle déjà au boycott de la chaîne de cafés américaine

Sources: Sputnik, Libération

Articles sponsorisés