Un monde de gros! 640 millions de personnes sont obèses et, en 2025, une personne sur cinq pourrait l’être

Un monde de gros! 640 millions de personnes sont obèses et, en 2025, une personne sur cinq pourrait l’être

Selon une étude scientifique, la population mondiale d’obèses se chiffre à 640 millions. En tête, et sans grande surprise, on retrouve les États-Unis. La situation est alarmante et si rien ne change, ça sera bien pire. En 2025, 18% des hommes et 21% des femmes du monde seront obèses. Alors attention aux petits kilos en trop!

C’est l’une des plus grandes enquêtes de ce genre de tous les temps qui a été publiée dans le journal britannique The Lancet. Dirigée par l’Imperial College de Londres et soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 700 chercheurs à travers le monde y ont participé. Et près de 20 millions de personnes de 186 pays différents ont été pesées et mesurées pour y parvenir. Rien que ça! Entre 1975 et 2014, des chercheurs ont analysé l’index de masse corporelle de toutes ces personnes. Et le résultat est surprenant: il y a plus désormais plus gros que de maigres.

L’indice de masse corporelle permet de déterminer si vous êtes en sous-poids, en sur-poids ou dans la normale. Pour le calculer, divisez votre poids (en kg) par le carré de votre taille (en m). Pour être bien, il faut avoir un indice allant de 18,5 à 24,9. En-dessous de ça, vous êtes considéré(e) comme en sous-poids. Au-dessus, vous êtes en sur-poids. Et si vous dépassez les 30, vous êtes obèse. Hé oui, la vérité est parfois dure à entendre.

En 2014, il y avait 375 millions de femmes et 266 millions d’homme obèses. Cela fait un total de 641 millions d’obèses alors qu’en 1975, ils n’étaient encore que 105 millions.

Coup d’oeil sur la situation en 1975

Comparée à celle de 2014

13% de la population mondiale est obèse

“En quarante ans, nous sommes passés d’un monde où l’insuffisance pondérale était deux fois plus importante que l’obésité à un monde où les personnes obèses sont plus nombreuses que celles en sous-poids”, alarme le Professeur Majid Ezzati, de l’Imperial College de Londres, au commande de l’enquête. Les États-Unis détiennent la palme d’or de l’obésité. Mais la Chine n’est pas si loin derrière.

De 1975 à 2014, les obèses masculins ont triplé, passant de 3,2% à 10,8%. Chez les femmes, ce pourcentage a doublé. Elles étaient 6,4% en 1975 et étaient 14,9% en 2014. Les chiffres sont alarmants.

Mais parce que le monde grossit, cela ne signifie pas pour autant que c’est la fin de la faim et de la malnutrition dans le monde. C’est même tout le contraire. Oui, le fossé entre les personnes en sur-poids et en sous-poids se creuse encore plus. De 1975 à 2014, les personnes trop maigres sont passées de 330 millions à 462 millions.

Ces problèmes de poids sont notamment dus à une alimentation de plus en plus industrielle et beaucoup trop riche. Mais la génétique entre aussi en ligne de mire. Si rien ne bouge, une personne sur cinq pourrait être obèse d’ici 2025. Faites donc tout de même attention à ce que vous avalez…

iStock

Articles sponsorisés