Un militaire nord-coréen a tenté de traverser la frontière coréenne, mais ça s’est mal passé…

epa

C’est rare pour être souligné: un soldat nord-coréen a tenté de traverser la zone démilitarisée qui sépare les deux Corée pour rejoindre le sud. Un échec cuisant qui va lui coûter cher…

Traverser la frontière inter-coréenne, c’est rarement une bonne idée. À moins de vouloir passer pas mal de temps à l’ombre. Pourtant, un soldat nord-coréen a tenté le coup pour rejoindre la Corée du Sud. Il a donc franchi la ligne de démarcation située dans la zone démilitarisée (DMZ) de la frontière.

” La personne non-identifiée est un homme nord-coréen et l’agence gouvernementale compétente est en train de l’interroger pour savoir comment il a franchi la frontière et sur ses motivations “, a indiqué l’état-major sud-coréen dans un bref communiqué.

Fait rare

C’est vraiment quelque chose d’inhabituel. Généralement, les Nord-coréens qui désirent passer au sud font un détour par la Chine au lieu de directement traverser la zone démilitarisée qui est en fait ultra-militarisée et ultra surveillée par les deux pays ennemis.

Ce courageux militaire rallonge donc une liste assez courte de personnes ayant tenté de traverser la frontière. Car depuis les années 50, on n’a compté que 30.000 Nord-coréens qui ont réussi à atteindre le Sud. Cela ne fait qu’environ 430 personnes par an.

En 2017, un autre homme avait tenté le coup. Il avait traversé le pont à toute vitesse au volant de son 4×4 avant de continuer sa route à pied et de se faire tirer dessus. Les images avaient fait le tour du monde (voir tweet ci-contre). Et pour encore plus te rendre compte à quel point on ne rigole pas avec la frontière, un homme avait réussi à traverser sans se faire repérer par les soldats Sud-coréens. Ces derniers ont été démis de leurs fonctions sur-le-champ, pour négligence. C’est dans ces moments-là qu’on aime l’espace Schengen.

Articles sponsorisés