Un massacre « bien préparé » dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande fait 49 morts: les terroristes sont d’extrême-droite

Un massacre « bien préparé » dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande fait 49 morts: les terroristes sont d’extrême-droite

Deux mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, ont été la cible vendredi de ce qui semble être une attaque coordonnée d’un groupe terroriste d’extrême-droite. 49 personnes auraient été tuées. Les autorités ont saisi une quantité importante d’armes et arrêté quatre personnes.

Environ 300 personnes étaient à l’intérieur de deux mosquées pour la prière du vendredi lorsque les fusillades se sont produites dans la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Les tirs ont eu lieu à la mosquée Masjid Al Noor à côté du parc Hagley, et à la mosquée Linwood Masjid, dans la banlieue de Linwood.

Selon la Première ministre Jacinda Ardern, 49 personnes sont mortes dans cet acte terroriste. 48 personnes, adultes et enfants, ont été blessées et sont maintenant à l’hôpital.

Armes saisies

Le commissaire de police Mike Bush a déclaré qu’un certain nombre d’engins explosifs avaient été découverts dans des véhicules arrêtés par la police et sécurisés par le personnel des forces de défense.

« Quatre personnes sont en garde à vue, trois hommes et une femme », a détaillé le commissaire. « À ce stade, nous ne discuterons pas des motivations possibles des délinquants ni des causes de cet incident. Nous avons demandé à toutes les mosquées du pays de fermer leurs portes et d’informer les gens de s’abstenir de se rendre dans ces locaux jusqu’à nouvel ordre », écrit la police néo-zélandaise sur Twitter.

Conférence de presse du commissaire Mike Bush

epa
epa

Soutien de la part des All Blacks

« Christchurch, nous sommes avec vous durant ces heures difficiles. Nos pensées et notre sympathie vont à tous ceux qui sont touchés par la tragédie d’aujourd’hui », écrit l’équipe nationale de rugby sur Instagram.

Réaction du gouvernement

« Clairement, ce qui s’est passé est un acte de violence extraordinaire et sans précédent », a déclaré la Première ministre, Jacinda Ardern, dans un discours à la Nation. La Nouvelle-Zélande était connu pour être un pays pacifique. Selon la cheffe du gouvernement, « nombre de ceux qui ont été directement touchés par cette fusillade pourraient être des migrants, ce pourrait même être des réfugiés ».

« Je condamne l’attaque terroriste d’extrême droite violente et extrémiste qui a volé la vie de tant de Néo-Zélandais innocents alors qu’ils pratiquaient leur culte pacifique dans leurs mosquées à Christchurch aujourd’hui », a tweeté le Premier ministre australien.

Conférence de presse du commissaire Mike Bush

epa
epa

Soutien de la part des All Blacks

« Christchurch, nous sommes avec vous durant ces heures difficiles. Nos pensées et notre sympathie vont à tous ceux qui sont touchés par la tragédie d’aujourd’hui », écrit l’équipe nationale de rugby sur Instagram.

Les contrôles de sécurité ont été renforcés dans les aéroports. Le journaliste néo-zélandais Ben Strang parle de « police armée à l’aéroport de Christchurch » et de « chiens renifleurs de bombe qui patrouillent devant l’aéroport ». Le check-in est maintenant fermé.

Extrême-droite

L’un des auteurs de l’attaque a été identifié par la police australienne comme étant Brenton Tarrant. Cet homme blanc de 28 ans, né en Australie, a filmé et streamé en direct la fusillade. L’information a été confirmée par le Premier ministre australien Scott Morrison.

Dans un document mis en ligne intitulé « Le Grand Remplacement », Tarrant affirme avoir commencé à planifier l’attaque il y a deux ans. Le document de 74 pages épouse l’idéologie de l’extrême droite et plaide contre l’immigration « non européenne » en Occident. Le suprématiste blanc écrit qu’il n’appartient à aucun groupe et n’a pas l’intention de ressentir des remords pour ses actions.

Réaction du gouvernement

« Clairement, ce qui s’est passé est un acte de violence extraordinaire et sans précédent », a déclaré la Première ministre, Jacinda Ardern, dans un discours à la Nation. La Nouvelle-Zélande était connu pour être un pays pacifique. Selon la cheffe du gouvernement, « nombre de ceux qui ont été directement touchés par cette fusillade pourraient être des migrants, ce pourrait même être des réfugiés ».

« Je condamne l’attaque terroriste d’extrême droite violente et extrémiste qui a volé la vie de tant de Néo-Zélandais innocents alors qu’ils pratiquaient leur culte pacifique dans leurs mosquées à Christchurch aujourd’hui », a tweeté le Premier ministre australien.

Conférence de presse du commissaire Mike Bush

epa
epa

Soutien de la part des All Blacks

« Christchurch, nous sommes avec vous durant ces heures difficiles. Nos pensées et notre sympathie vont à tous ceux qui sont touchés par la tragédie d’aujourd’hui », écrit l’équipe nationale de rugby sur Instagram.

Articles sponsorisés