Trump a appelé Poutine aujourd’hui: voilà ce qu’ils se seraient dit

Trump a appelé Poutine aujourd’hui: voilà ce qu’ils se seraient dit

Bien que la situation géopolitique soit extrêmement tendue sur plusieurs dossiers, Donald Trump s’est donné la peine d’appeler Vlady. Il l’aurait félicité pour sa récente victoire aux élections et aurait même évoqué une rencontre.

Tu n’es pas censé ignorer que Vladimir Poutine a été réélu à 75% des voix pour un quatrième mandat à la tête de la Russie. L’homme à la poigne de fer n’a pas volé son élection: la population se satisfait, globalement, de la politique autoritaire du Kremlin qui fait de plus en plus d’envieux sur le Vieux Continent.

Mais si aucun dirigeant européen ne s’est adressé à Poutine depuis son élection et depuis le regain de tensions lié à l’empoissonnement d’un ex-espion soviétique en territoire britannique, ce n’est pas le cas de Donald Trump qui a décroché son téléphone dans le Bureau ovale.

Pas de discussion sur l’ex-espion russe

Mais de quoi ont parlé les deux hommes forts? Si on en croit un communiqué du Kremlin, Donald aurait adressé ses félicitations à Vladimir Poutine. Les discussions auraient été par ailleurs constructives sur les sujets qui peuvent rassembler les deux nations: la lutte contre le terrorisme, une limitation de la course aux armements et la baisse relative des tensions en Corée du Nord.

Tours selon le Kremlin, les deux hommes ont aussi abordé les sujets qui fâchent, à savoir « la question syrienne et la question intérieure ukrainienne ». Ils n’ont pas contre pas évoqué l’empoisonnement de l’ex-espion russe selon le porte-parole du Kremlin, Dmtri Peskov.

Dernier point majeur, les deux hommes auraient évoqué « une possible rencontre ». Quoi qu’il advienne, les Occidentaux savent qu’ils devront compter avec Vladimir pour les quatre prochaines années, au bas mot.

Articles sponsorisés