TPMP et Hanouna se font punir une première fois, mais le pire est à venir pour eux

TPMP et Hanouna se font punir une première fois, mais le pire est à venir pour eux

Le CSA a décidé de sanctionner une première foi la chaîne C8 après des dérapages dans Touche Pas à Mon Poste. L’émission sera privée de publicités durant trois semaines, 15 minutes avant sa diffusion et 15 minutes après. Un sacré manque à gagner pour la chaîne, mais le pire est à venir: ces sanctions ne concernaient “que” deux séquences polémiques diffusées fin 2016. Et pas le fameux canular homophobe de Cyril Hanouna.

Les “fanzouzes” de Cyril Hanouna et de Touche Pas à Mon Poste ont peut-être poussé un ouf de soulagement en voyant la sanction du Conseil supérieur de l’audiovisuel mercredi soir. Non, leur show préféré ne sera pas suspendu voire pire carrément supprimé… pour le moment.

Car si le CSA a décidé de punir TPMP et surtout la chaîne C8 sur laquelle l’émission est diffusée, ce n’est pas encore pour le canular jugé homophobe de Cyril Hanouna, mais pour deux autres séquences, qui remontent à fin 2016.

Sexisme

La première, qui a porté atteinte au respect de la personne humaine selon le CSA, est une caméra cachée qui avait carrément fait chialer Matthieu Delormeau, pris une nouvelle fois pour cible. Ce dernier avait été piégé et s’était retrouvé témoin de la fausse mort de Cyril Hanouna, agressé et “tué” par un faux agent de Tom Cruise.

La seconde est cette séquence gênante dans laquelle on voyait Hanouna mettre la main de Capucine Anav sur son sexe (au-dessus de son pantalon) pour “une blague”. Un moment jugé “sexiste” par le CSA.

C8 va perdre gros

Deux séquences qui vont coûter cher à C8: la chaîne ne pourra pas diffuser de publicité 15 minutes avant et 15 minutes après TPMP, et ce pour une durée de trois semaines en juin. Cela concerne également les rediffusions de l’émission qui pourraient être prévues. Sur le papier, cela semble être une bonne nouvelle pour les téléspectateurs, qui n’auront pas à se bouffer des spots publicitaires. Mais pour C8, ça fait mal au portefeuille.

Selon une source citée par l’AFP et relayée par le Huff Post, cette punition devrait faire perdre entre 1.5 et 2 millions d’euros à la chaîne. Un sacré manque à gagner qui va s’ajouter à celui de ces dernières semaines. Car après le canular jugé homophobe de Cyril Hanouna, les annonceurs ont décidé de bouder, pour un temps seulement, l’émission. De quoi faire perdre environ 1 million d’euros à C8, déjà. Les annonceurs sont revenus en juin, incapables de bouder plus longtemps TPMP, qui continue de réaliser des cartons d’audience avec 1.5 millions de téléspectateurs en moyenne chaque soir.

Le problème, c’est que le pire est sûrement à venir pour Hanouna, qui n’a d’ailleurs pas officiellement réagi à la décision de mercredi soir. Cette sanction est une première salve envoyée par le CSA, plus de six mois après les faits reprochés. L’instance espère que cela suffira à calmer l’animateur mais va devoir se pencher sur les quelques 20.000 plaintes reçues, un record, après son canular jugé homophobe. Après avoir sanctionné C8 au portefeuille, le CSA pourra-t-il taper plus fort sur Hanouna et sa bande en les privant d’antenne pour un temps, comme il en a le pouvoir? Vu le temps pris pour balancer cette première sanction, il va falloir attendre quelques mois pour avoir la réponse…

Articles sponsorisés