Tout compte fait, la Grèce ne va pas tout de suite renvoyer les réfugiés vers la Turquie

Tout compte fait, la Grèce ne va pas tout de suite renvoyer les réfugiés vers la Turquie

C’est ce que l’accord conclu entre la Turquie et les 28 avait prévu: dès ce dimanche donc, les réfugiés arrivés en Grèce devaient s’attendre à être remballés vers la Turquie. Or, les Grecs ne sont pas prêts. « On ne peut pas faire ça tout seuls ».

Ce samedi après-midi, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a rappelé à ses ministres qu’ils devaient être prêts, le lendemain à renvoyer les migrants arrivés en Grèce par la Turquie, en Turquie. Mais les officiels ont du mal avec ces délais: “L’accord pour renvoyer les nouveaux arrivants devait entrer en vigueur le 20 mars,” a dit le porte-parole du responsable pour la politique migratoire, Giorgos Kyritsis. « Mais on ne peut pas mettre en place un plan comme celui-là en 24 heures. »

Le gouvernement grec tente maintenant aussi de déplacer les réfugiés déjà arrivés en Grèce des îles vers l’intérieur des terres. Il voudrait maintenant évacuer les îles.

« On ne sait pas encore comment l’accord sera implémenté en pratique »

C’est ce que la police, depuis l’île de Lesbos, aurait dit à AFP. « On ne peut pas le faire tout seul », a encore indiqué cette source. Ce que les Grecs attendraient donc maintenant, ce sont les renforts européens qui leur permettrait de mener à bien cette mission. Selon Tsipras, ce sont 2300 experts légaux et de la sécurité qui devraient arriver en Grèce. Selon AFP, 600 experts de la police et de la migration seraient envoyés par la France et l’Allemagne.

Pour Merkel, les migrants ne devraient pas s’attendre à être renvoyés vers la Turquie avant le 4 avril.

Source: The Guardian, Yahoo News.

Articles sponsorisés