Tec, SNCB, blocages : à quoi doit-on s’attendre pour la grève de ce vendredi?

Tec, SNCB, blocages : à quoi doit-on s’attendre pour la grève de ce vendredi?

Ce vendredi 14 décembre, c’est jour de grève en Belgique. Principalement dans le sud du pays. La FGTB lance un appel à la mobilisation nationale. Le syndicat socialiste sera rejoint par d’autres, mais tout dépendra du secteur concerné.

“Nous garderons quelques surprises”, c’est un président de la FGTB énigmatique qui a annoncé en grande pompe la grève nationale du 14 décembre, tant sur RTL TVI que sur la RTBF. Robert Verteneuil attend une mobilisation maximale de ses troupes, mais aussi des autres syndicats.

Tout dépendra du secteur d’activité. Mais comme souvent, le sud du pays sera davantage touché que le nord. Au niveau de la Tec, les trois organisations syndicales (FGTB, CSC, CGSLB) participeront à la grève en front commun. D’importantes perturbations sont attendues, principalement à Liège et Charleroi. Les bus, trams et métro de la Stib.

Ce mouvement ne devrait pas s’étendre à la SNCB. Aucun préavis de grève n’a été déposé, rapportent la direction et la CGSP Cheminots. Des perturbations ne sont toutefois pas totalement exclues. Les administrations devraient aussi être pas mal touchées dans le sud du pays tout comme les parcs à conteneurs. Mais moins que les écoles: en pleine période d’examens, certains profs ont fait le choix de passer leur tour.

Notons encore des actions “coup de point” qui pourraient prendre place un peu partout à proximité des zonings. Le blocage de routes n’est pas exclu non plus.

epa

Bruxelles et la Flandre moins touchées

A Bruxelles, la FGTB organisera un rassemblement à 11h devant le siège de la FEB. Car outre le gouvernement fédéral “et ses mesures antisociales”, ce sont les entreprises qui sont visées par les travailleurs. Dans un contexte social tendu qui a vu défiler les gilets jaunes dans les rues de la capitale, les syndicats s’attendent à une forte mobilisation. Notamment dans l’industrie alimentaire ou chez AbInbev, ArcelorMittal, CMI, la FN, Chaudfontaine ou encore à Zaventem chez Swissport et AviaPartner. En Flandre, seules quelques grosses entreprises seront touchées.

La Police, elle, se mobilisera ce jeudi et ce vendredi. Elle compte protester contre les attaques envers les statuts des policiers et le manque de personnel criant dans certaines communes.

Cette grande journée de grève s’accompagnera de protestations citoyennes tout au long du mois de décembre et même début janvier. Le gouvernement fédéral, en pleine crise institutionnelle, peut s’attendre à quelques jours difficiles.

EPA

Articles sponsorisés