Taxe nucléaire, ou la nouvelle petite boulette de Marghem (MR) qui peut coûter très cher

Taxe nucléaire, ou la nouvelle petite boulette de Marghem (MR) qui peut coûter très cher

Et si la taxe nucléaire avait pu grossir un peu plus les caisses? Electrabel et EDF ont payé 7,2 millions d’euros pour la taxe nucléaire de Tihange 1. Mais le régulateur énergétique fédéral a jugé que le montant avait été sous-estimé. Dans ces cas de désaccord, c’est un expert qui doit trancher. Or, à priori, la ministre de l’Énergie Marie-Christine Marghem (MR) n’en a pas contacté avant la date limite, le 15 septembre. Du coup, les millions d’euros qui manquent seraient tout simplement perdus. 

Electrabel et EDF, les deux propriétaires de Tihange 1, ont dû payer une taxe nucléaire pour l’année 2015. En avril dernier, ils ont versé 7,2 millions d’euros à l’État belge. Ce sont eux qui ont décidé du montant. Cette somme est ensuite contrôlée par le régulateur énergétique fédéral, le Creg. Mais en rendant son rapport à la ministre de l’Énergie Marie-Christine Marghem (MR) en juin dernier, il aurait jugé que le montant était sous-estimé. Les deux énergéticiens auraient dû verser plusieurs millions d’euros en plus.

En cas de désaccord comme ici, c’est un expert qui est chargé de trancher. Il doit analyser “les éléments du calcul contesté pour le 15 septembre de la même année”. C’est en tout cas ce que prévoit la convention qui règle la taxe nucléaire. La date fatidique tombait donc ce jeudi. Mais selon les informations du journal Le Soir, aucun expert n’a été désigné pour cette tâche. La ministre avait pourtant plusieurs semaines pour réclamer son dû, mais elle n’a pas lancé la procédure. Enfin si, elle a bien envoyé un courrier d’urgence à Electrabel cette semaine mais c’était déjà trop tard.

“Un nouveau problème Marghem”

Dans un communiqué de presse, Jean-Marc Nollet, chef de groupe ECOLO Groen à la Chambre, a affirmé que “la question est sans douter durement posée, mais si l’information devait se vérifier, nous serions face à un nouveau problème Marghem”.

Deux options s’offrent à Electrabel et EDF. Soit ils refusent tout simplement de payer, soit ils accepteront un accord à l’amiable. “Face à ce nouveau cafouillage, je ne vois que deux explications : un complet amateurisme de la Ministre ou une… nouvelle collusion de celle-ci avec Electrabel . Quelle que soit l’explication, ce nouveau cafouillage fera perdre plusieurs millions d’euros à l’État Belge”, déplore Jean-Marc Nollet.

epa

Articles sponsorisés