Startup Nations! En Europe, 40% des startups spécialisées en IA n’utilisent pas d’intelligence artificielle

Startup Nations! En Europe, 40% des startups spécialisées en IA n’utilisent pas d’intelligence artificielle

Quand on te parle d’intelligence artificielle, ton imagination t’emmène directement dans un monde futuriste où les robots font la loi. Plus concrètement, des milliers d’entreprises travaillent tous les jours sur le sujet pour en faire ressortir quelque chose de concret. Problème: 40% des entreprises européennes qui pensent faire de l’IA n’en utilisent pas.

L’intelligence artificielle est la capacité, pour une machine, de jouir d’une certaine autonomie pour régler des problèmes dont la résolution est normalement assurée par l’homme. En ce compris la délicate question du choix. On trouve déjà pas mal d’applications à l’intelligence artificielle. Pensons à la voiture autonome, à la reconnaissance faciale, aux algorithmes qui régissent ton fil d’actualités Facebook ou encore aux chatbots.

Mais l’intelligence artificielle est aussi un des termes les plus galvaudés dans le monde de la tech. C’est en tout cas ce que montre une enquête réalisée par la société de capital-risque MMC: 40% des startups européennes classées dans la catégorie ‘intelligence artificielle’ n’utilisent pas réellement d’intelligence artificielle. MMC a étudié 2.830 startups provenant de 13 pays de l’UE pour en arriver à cette conclusion. Il y a encore du boulot avant de voir pousser une Silicon Valley sur le Vieux continent.

Marketing

Cette confusion atteint aussi la population. Beaucoup de clients croient qu’une certaine entreprise fait de l’IA, alors qu’elle n’en fait pas, ce qui revient à l’induire en erreur. Pour la défense des entreprises, Forbes fait toutefois remarquer que beaucoup d’entreprises ne choisissent pas leur qualification sur les marchés. Mais l’intelligence artificielle est un argument marketing qui claque, elles sont donc peu nombreuses à demander leur requalification.

Cet argument marketing est néanmoins une réalité. Selon l’enquête, les startups qui prétendent travailler en intelligence artificielle attirent entre 15 et 50% de financement supplémentaire. Ça doit être ça, la “Startup Nation” !


Articles sponsorisés