Left Right
scrollTop top

SpaceX se lance dans un nouveau projet: déployer des troupes américaines partout sur Terre en une heure


© ISOPIX

L’entreprise spatiale d’Elon Musk vient de créer un nouveau partenariat avec le Pentagone. Le but : transporter l’armée américaine vers n’importe quel point sur la terre en moins d’une heure. Et le voyage se fera directement à bord de fusée Starship.

Les voyages hypersoniques ‘Earth to Earth’, c’est le nouveau rêve d’Elon Musk. Le visionnaire américain construit des fusées pour aller sur la Lune, pour aller sur Mars, et maintenant pour parcourir la terre. Un partenariat a été créé avec le Pentagone, et plus précisément avec le Commandement américain des transports, pour permettre d’envoyer des hommes ou du matériel militaire en très peu de temps, n’importe où sur la planète.

Aujourd’hui, le transport le plus rapide pour l’armée reste l’avion, mais il est limité à 40.000 pieds d’altitude et à une vitesse de 950 km/h, explique le vice-amiral de l’US Navy, Dee Mewbourne en conférence de presse. Mais avec ce projet, toutes les limites pourraient être dépassées.

SpaceX a pour idée d’utiliser ses fusées Starship qui sont réutilisables, mais aussi ses spatioports qui permettraient aux fusées de décoller de n’importe quel endroit, même sur l’eau. Ces deux projets sont actuellement en développement. SpaceX a effectué plusieurs tests de sa fusée pendant l’été. Les 5 derniers lancements, à 150 mètres d’altitude, ont tous réussi. Au cours des deux prochains mois, l’entreprise testera un lancement à 15.000 mètres d’altitude.

Les défis

L’un des réels enjeux sera aussi de préparer une de ces fusées en très peu de temps. Car le but de ces véhicules sera de réagir très rapidement, à des situations imprévues, pour faire de cette rapidité d’exécution une force de l’armée américaine dans les conflits mondiaux. S’il faut plusieurs heures pour que la fusée soit prête à décoller, il sera tout aussi rapide de prendre les avions habituels de l’armée.

Autre défi : la fusée devra être capable de transporter l’équivalent d’un C-17 avec elle. Cela représente environ 154 passagers ou près de 80.000 kg de fret. Toutefois, cela a déjà été prévu par SpaceX puisque ses projets starship se composent déjà en plusieurs modèles, en fonction du matériel ou des hommes à embarquer.

En outre, dans son communiqué sur cet accord, le Pentagon a affirmé qu’il sera économe en carburant. Il faut dire que les fusées utilisent aujourd’hui de l’hydrazine ou du kérosène, deux carburants très polluants, pour décoller. Limiter les émissions à chaque voyage évitera certainement de faire hurler les écologistes quand le projet sera sur pied.

Aucune date butoir n’a été communiquée pour la création de telles navettes. Mais pour le général de l’armée américaine Stephen R. Lyons, il faut s’attendre à ce contrat de 149 millions de dollars donne déjà des premiers résultats en recherches et développement dès 2021.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…


Corona Virus Update

  • World
  • Number of
    infections
  • Number of
    deaths
  • Belgium
  • Number of
    infections
    693.666
  • Number of
    deaths
    20.779