Left Right
scrollTop top

Sony a une idée pour se débarrasser des tricheurs sur PS5: permettre aux joueurs de payer pour les bannir


© Unsplash/Charles Sims

Sony a récemment déposé un brevet pour le moins intriguant. Il fait état d’une nouvelle technologie grâce à laquelle les spectateurs d’une partie peuvent interagir avec les joueurs, y compris en les excluant.

Sony veut sa part du gâteau de l’e-Sport. En effet, la plupart des derniers brevets déposés par la firme japonaise vont dans ce sens. Par exemple, il y a plusieurs mois, Sony mettait en place une plateforme de paris en ligne pour les compétitions d’e-Sport directement accessible sur la PS5. Elle débarquait sur la console juste après le rachat de l’Evolution Championship Series, un énorme tournoi, par Sony.

Et aujourd’hui, Sony continue donc de se développer dans ce secteur fructueux qu’est l’e-Sport. Son dernier brevet en date intitulé « Spectators Vote to Bench Players in a Video Game » (« les spectateurs votent pour exclure des joueurs dans un jeu vidéo ») vient d’être déposé. Si il abouti, il permettra aux spectateurs d’une compétition d’intéragir avec les joueurs en lâchant des commentaires sur le jeu, ou de les mettre en garde en cas de triche. Mais la technologie phare de ce brevet est la suivante: permettre aux spectateurs de payer pour exclure un joueur.

Chasse aux tricheurs

En gros, une fenêtre s’affichera sur l’écran des spectateurs d’une compétition. Ils auront le choix entre quatre options: retirer le joueur du jeu, avertir le joueur pour qu’il s’améliore, fournir un message personnalisé ou garder en jeu. Les spectateurs devront voter et une fois un certain palier atteint, un joueur peut alors être exclu de la partie.

Mais comme on l’a dit, il sera aussi possible de payer pour virer un joueur de sa partie. Cela pourra se faire avec de l’argent réel ou virtuel. Au niveau du prix, les spectateurs auront le choix entre un prix « fixe » ou « un pourcentage d’un prix fixe ». Il sera même possible de participer à des enchères ! « La méthode peut également inclure l’animation du retrait du joueur et la fourniture d’indices visuels aux autres joueurs ou aux spectateurs sur la raison pour laquelle le joueur a été retiré du jeu vidéo » explique ainsi Sony.

Cela dit, on n’en est qu’au stade de brevet. Il est donc possible que tout cela ne voit jamais le jour. Par contre, ce qui est sûr, c’est que Sony s’active pour se débarasser des tricheurs. Début 2021, la firme a intégré le logiciel Denuvo sur la PS5, un logiciel censé bannir la triche de la console.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…