Schaerbeek, Saint Gilles, Uccle et Anderlecht se déclarent aussi en “état d’urgence climatique”

EPA/EFE

Penser local pour lutter pour le climat, l’ambition de maintenant sept communes à Bruxelles.

Hier, un peu plus de 600 personnes ont défilé pour une nouvelle marche de Youth For Climate. Une mobilisation en déclin, qui n’empêche pas de nouvelles mesures d’être mises en place. Quatre nouvelles communes de Bruxelles, après la décision de la Ville de Bruxelles, Etterbeek et Koekelberg ont décidé de se déclarer en “état d’urgence climatique”: Saint Gilles, Uccle, Schaerbeek et Anderlecht.

Ce que l’état d’urgence climatique implique

“On arrive à la conclusion qu’on n’atteindra pas les objectifs des accords de Paris, alors que les défis sont plus grands et les conséquences plus visibles.”, a déclaré Jos Raymenants (Groen), responsable des affaires néerlandophones, du développement durable, de l’énergie et de la propriété municipale de Saint Gilles lors d’une interview chez Bruzz ce jeudi 24 octobre.

Nous allons fournir un plan concret pour le climat dans la lignée des objectifs de la Région.

Jos Raymenants (Groen),

“Nous avons décidé de soumettre une motion d’état d’urgence climatique qui sera votée ce soir, et je suis convaincu que le niveau local peut jouer un rôle dans cette lutte et être un vrai partenaire de la région.”, a-t-il poursuivi.

Le but est avant tout de tirer la sonnette d’alarme et d’entraîner un focus sur la responsabilité écologique au niveau local. “Nous allons fournir un plan concret pour le climat dans la lignée des objectifs de la Région”.

Au programme de Saint-Gilles: une réduction de 40% des émissions de CO2 d’ici 2030 et la neutralité carbone d’ici 2050. Pour ce faire, ils s’engagent à rendre les bâtiments plus efficaces en énergie, augmenter les pistes cyclables et les rues scolaires et réduire jusqu’à plus soif les déchets.

Le but ultime serait de créer un plan climatique intercommunal à Bruxelles. On en est encore loin, d’autant plus que toutes les 19 communes n’ont pas encore déclaré l’état d’urgence.

Articles sponsorisés