Rentrée loupée pour TPMP? Le CSA pourrait suspendre d’une semaine la diffusion du talk-show d’Hanouna

Rentrée loupée pour TPMP? Le CSA pourrait suspendre d’une semaine la diffusion du talk-show d’Hanouna

Ce mercredi était une journée capitale pour l’avenir de TPMP, ou du moins pour la saison à venir. Dans la matinée, les dirigeants de Canal+ ont été entendus par le Conseil supérieur de l’audiovisuel concernant le canular jugé homophobe et qui a provoqué le dépôt de milliers de plaintes au CSA. On parle d’une semaine de suspension pour le talk-show de Cyril Hanouna. 

Le début de saison de Touche Pas à Mon Poste risque bien d’être perturbée en septembre prochain. En effet, ce mercredi les dirigeants de Canal + devaient s’expliquer par rapport au canular jugé homophobe et qui a tant fait parler de lui depuis le 18 mai.

Ambiance “glaciale” au CSA

Selon les informations du Figaro, l’émission de Cyril Hanouna risque de subir une suspension d’une semaine à la rentrée. Le CSA a le choix: soit suivre les recommandations du rapporteur public qui réclame la suspension ou bien laisser le talk show de C8 tranquille. Malheureusement pour Hanouna, la seconde possibilité n’était pas vraiment crédible.

C’est que, vu comment s’est déroulée l’audience de mercredi, il n’y a pas beaucoup d’espoir. Selon un témoin, l’ambiance était “glaciale”. La délégation de Canal+ n’a pas forcément été bien accueillie par le CSA. Ils n’ont pas été accueillis ni reconduits après la séance, la faute à des provocations et moqueries d’Hanouna durant ses émissions.

Verdict la semaine prochaine

En plus des provocations de “Baba” en direct, Vincent Bolloré, le patron du groupe Canal+, n’a pas hésité à mettre de l’huile sur le feu. La semaine dernière, il réclamait 13 millions d’euros au CSA pour les préjudices financiers provoqués par l’interdiction de passer de la pub pendant l’émission durant trois semaines. Pour rappel, le CSA avait reçu près de 40.000 plaintes concernant le fameux canular.

En tout cas, cette suspension n’est pas encore officielle. Le CSA doit donner son verdict mercredi prochain, jeudi grand maximum. Si il décide de bel et bien sanctionner TPMP, ce serait un nouveau coup dur pour les finances de C8. Il faut dire que louper la première semaine de la rentrée, ça peut faire très mal pour l’émission qui risque de perdre son audience au profit de la concurrence. De plus, cela voudrait dire que la chaine devra se débrouiller pour trouver un programme de remplacement. Et remplacer une émission qui représente à elle seule 50% du chiffre d’affaires de la chaine, c’est un gros défi.

Articles sponsorisés