Quelle est la force d’Al-Qaïda, dix-huit ans après le 11 septembre?

(Photo by Gary Hershorn/Getty Images)

Il y a exactement dix-huit ans, les attentats du 11 septembre 2001 ont ébranlé New York et Washington DC tout en tenant en haleine le reste du monde. Ils ont tué 2 977 personnes, sans compter les 19 pilotes de l’air et les 24 personnes disparues. Derrière les attentats se trouvaient Oussama ben Laden et son mouvement terroriste Al-Qaïda. Quelle est la force d’Al-Qaïda, dix-huit ans après le 11 septembre 2001 ?

Al-Qaïda est encore actif aujourd’hui. Hamza bin Laden, le fils d’Oussama ben Laden, était le chef du groupe terroriste jusqu’à récemment, mais il serait décédé d’après des sources anonymes venues des services du renseignement américain.

L’état islamique, un “concurrent” de taille

Oussama ben Laden a été tué par l’armée américaine en 2011. Depuis sa mort et la montée de l’État islamique, Al-Qaïda a perdu de son pouvoir et de son influence. Ces dernières années, cependant, Al-Qaïda a changé de stratégie. Le groupe terroriste tente de former des alliances avec d’autres groupes extrémistes locaux.

En outre, un document de la défense américaine montre qu’Al-Qaïda ” élargit son réseau et sa chaîne de commandement et encourage toujours les attaques contre l’Occident et les Etats-Unis “.

Un rapport des Nations Unies publié au début de cette année indique qu’Al-Qaïda “semble grandir et ambitieux” : “Al-Qaïda reste actif dans plusieurs régions et veut être plus actif au niveau international”.

Contrairement à l’EI, Al-Qaïda tente de séduire la population locale et d’offrir une alternative aux services de l'”establishment”: “Al-Qaïda met les préoccupations locales, telles que la corruption ou la marginalisation, à l’ordre du jour du djihad mondial “, a ainsi déclaré Elisabeth Kendall le premier août dernier, professeur à Oxford lors d’une interview avec la BBC. Cela les fait parâitre comme ” les bons du djihad ” et non comme les brutes de l’EI.

316 attaques

En 2018, Al-Qaïda a commis pas moins de 316 attentats dans le monde. C’est ce que montrent les données de “The Armed Conflict Location & Event Data Project“. La dernière en date en occident a eu lieu en janvier 2015, lors des attentats de Charlie Hebdo à Paris. Douze personnes ont été tuées, 11 blessées gravement. Sans compter les 4 victimes de l’Hyper Casher.

Al-Shabaab, cellule djihadiste salafiste somalienne soupçonnée d’entretenir des liens forts avec Al Qaïda au Pakistan, a également commis une attaque majeure à Mogadiscio (Somalie) en 2017, entraînant la mort de près de 600 personnes. Au moins 67 personnes ont été tuées dans une attaque d’Al-Qaïda à Nairobi en 2013.

Groupes dissidents en Afrique et en Asie

De nos jours, Al-Qaïda est un groupe fragmenté actif en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie du Sud. Voici les ramifications du mouvement terroriste, qui est toujours actif aujourd’hui:

  • Al-Qaïda au Maghreb a été créé en 2006, lorsqu’un groupe terroriste algérien a rejoint Al-Qaïda;
  • Al-Qaïda dans la péninsule arabique a été créé en 2009, après qu’un réseau islamiste militant ait rejoint leurs forces;
  • Al-Qaïda sur le sous-continent indien est actif en Afghanistan, au Pakistan, en Inde, au Myanmar et au Bangladesh;
  • Jama’at Nusrat al-Islam wal-Muslimin est affilié à Al-Qaida et a été créé à la suite de fusions entre des groupes terroristes au Mali et en Afrique de l’Ouest;
  • Al-Shabaab a juré allégeance à Al-Qaïda en 2012 et est actif en Somalie et en Afrique de l’Est;
  • Hayat Tahrir al-Sham est une coalition de plusieurs groupes militants syriens et est active dans la province d’Idlib, dans le nord du pays. Selon les services de renseignements britanniques et américains, la coalition est liée à Al-Qaïda.
  • Al-Qaïda en Égypte se compose de plusieurs groupes dissidents dans le désert du Sinaï.

Articles sponsorisés