On aime ou on n’aime pas, mais le nouveau maillot des Diables Rouges se vend comme des petits pains

On aime ou on n’aime pas, mais le nouveau maillot des Diables Rouges se vend comme des petits pains

À la sortie du nouveau maillot des Diables Rouges, les avis étaient mitigés. Pourtant, les chiffres ne mentent pas: la nouvelle tunique se vend comme des petits pains. Même chose pour le nouveau training. Et c’est surtout grâce à Eden Hazard et Kevin De Bruyne. 

Le nouveau maillot rétro de la Belgique a été présenté il y a plus d’une semaine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne fait pas l’unanimité. La faute à des losanges pas très esthétiques et un clin d’oeil à un Euro 84 complètement raté par les Diables. Pourtant, selon La Capitale le maillot se vend toujours aussi bien.

“On pourrait le vendre le maillot avec des petits pois”

Les journalistes de SudPresse se sont rendus dans plusieurs magasins de sport pour sonder les ventes. Chez Mister Foot à Loverval (Charleroi), on est très enthousiaste: “On vendrait des maillots des Diables avec des petits pois, on en vendrait encore. Et beaucoup!” explique le gérant du magasin.

“Le maillot part bien. On reçoit des remarques, comme toujours. On en avait eu avec les anciens maillots rouges Burrda. C’était aussi le cas du second maillot bleu Adidas mais le supporter ne reste pas indifférent à l’image des Diables. C’est pour cela que je dis que, même avec des petits pois, on en écoulerait beaucoup” explique-t-il. En fait chez les magasins de sport, on est convaincu que qu’importe le maillot, il se vendra très bien. Ce sont les Diables qui font vendre!

Hazard et De Bruyne au top des ventes

À l’époque où les Diables collectionnaient les défaites, porter un maillot de la Belgique était difficile à assumer. Mais désormais c’est une véritable fierté, notamment grâce aux starlettes comme Eden Hazard, Kevin De Bruyne et Dries Mertens (ce dernier séduit particulièrement les femmes). Thibaut Courtois séduit lui aussi les supporters grâce à son nouveau maillot noir.

Ça marche tellement bien que les magasins doivent se préparer: “On sait que les maillots des Belges partent assez vite. C’est pour cela qu’on a rapidement rempli le stock. Par contre, on a bien fait d’attendre pour le maillot italien” explique le gérant de Mister Foot qui en profite pour enfoncer le couteau dans la plaie béante des Italiens.

Une icône

Même son de cloche du côté de chez Decathlon. Les journalistes de SudPresse se sont rendus dans le magasin de Verviers pour voir comment s’en sortait le maillot belge. Le gérant des maillots de foot du magasin, Salim Bennis fait son compte rendu: “C’est soit, j’aime, soit je déteste. Certains trouvent que les losanges ne sont pas esthétiques, que le côté rétro est un peu particulier. Mais nous en vendons toujours autant. Cela reste une icône.” À Verviers, ce sont aussi Eden Hazard et Kevin De Bruyne qui vendent le plus de tuniques. Romelu Lukaku et Dries Mertens suivent.

À l’Union belge, on se félicité évidemment de ce succès. “Mais je ne pourrai pas vous donner de chiffres avant… 2019, au mieux” commente le directeur marketing des Diables Benjamin Goeders. Et qu’a-t-il à dire concernant les commentaires négatifs à propos du maillot? “Vous savez, on trouvait le maillot bleu laid. C’est la meilleure vente de second maillot de tous les temps pour la Belgique” explique Goeders. Il en profite également pour pointer l’énorme succès du nouveau training aux trois bandes tricolores. C’est en effet la meilleure vente de l’histoire pour un training.

Articles sponsorisés