Nutella VS Zemmour: la marque Ferrero ne diffusera plus de pubs pendant l’émission du polémiste

EPA

Aujourd’hui, même une pâte à tartiner peut être engagée contre le racisme.

Oui, cette histoire d’Hélène et les Garçons est véridique.

D’un côté, un monstre de la pâte à tartiner qui a essuyé pas mal de scandales impliquant déforestation et huile de palme ces dernières années. De l’autre, un polémiste français condamné pour racisme mais qui continue à éculer les plateaux télévisés, au grand dam de toute personne qui n’est pas d’accord avec le fait qu’Hélène et les Garçons a détruit la masculinité française.

Sleeping Giants

C’est le compte Twitter Sleeping Giants, connu pour avoir à de multiples reprises provoqué des tempêtes de tweets sur le réseau, qui a été l’un des premiers à “avertir” la marque Ferrero.

Cinq jours plus tard, Ferrero répondait en disant ne “cautionner en aucun cas” les propos d’Eric Zemmour: “Nous avions effectivement un spot avant l’émission. Notre agence média ne connaissait ni le contenu ni la programmation au moment où elle a réalisé nos achats médias avec Paris Première.” Dans un second tweet, ils annoncent ainsi arrêter toute diffusion de spot publicitaire durant l’émission de Zemmour.

Ce n’est pas la première interpellation que Sleeping Giants met en place. Ce collectif d’activistes a à cœur d’apostropher des marques qui, en quelque sorte, “sponsorisent” des médias ou des émissions d’extrême droite. Eric Zemmour, qui est à nouveau sur le grill au lendemain de sa condamnation pour racisme qui n’a en rien empêché de grandes chaînes comme CNews ou Paris Premières de lui offrir une émission régulière, était la cible idéale pour le collectif.

Au final, Nutella a sans doute voulu éviter une polémique. Il n’empêche que la manœuvre est réussie: Ferrero ne contribuera plus indirectement au financement d’Eric Zemmour.

Articles sponsorisés