Non, “tout n’est pas cul par-dessus tête” en France: voici les 5 annonces de Macron pour sortir de la crise

Non, “tout n’est pas cul par-dessus tête” en France: voici les 5 annonces de Macron pour sortir de la crise

Si Emmanuel Macron a de nouveau amusé les internautes avec une expression que l’on croyait disparue, le ton était très sérieux. Et pour cause: la cote de popularité du président doit encore reprendre des couleurs. La crise des Gilets jaunes parait interminable et Marine Le Pen vient de virer en tête de sondages aux élections européennes. Voici ses pistes pour donner un second souffle à son mandat.

“Nos concitoyens ont l’impression que, en quelque sorte, tout est par-dessus tête, que plus rien ne tient.” Emmanuel Macron présentait hier face aux journalistes les conclusions du Grand Débat qui doivent mettre un terme à la crise des Gilets jaunes, et accessoirement, relancer le mandat d’Emmanuel Macron, à mi-parcours.

Si l’annonce de la suppression de l’ENA, école qui forme les élites politiques françaises, avait déjà fuité dans la presse, Emmanuel Macron est venu avec du neuf et du recyclé.

1. Une nouvelle baisse d’impôt sur le revenu “d’environ cinq milliards d’euros”

La question est de savoir où aller chercher cet argent ailleurs. Emmanuel Macron a évoqué la suppression de niches fiscales pour les entreprises et “la nécessite de travailler plus”. Il veut aussi réduire encore les dépenses publiques en supprimant “nombre d’organismes inutiles”. L’ISF (l’impôt de solidarité sur la fortune) ne fera pas son retour par contre.

2. Il n’y aura pas de RIC (référendum d’initiative citoyenne), mais Macron veut une réforme du référendum d’initiative partagée

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un référendum d’initiative populaire, le seuil est passé de 10% des électeurs à 1 million. Bonne chose. C’est le parlementaire qui garde toutefois la maîtrise d’un projet de loi partagé avec la population. Autres annonces: Macron ne rendra pas le vote obligatoire et ne prendra pas en compte le vote blanc.

3. La création d’une Convention citoyenne pour avancer sur la question de l’écologie

Elle sera mise en place en juin et sera chargée de réfléchir sur la transition écologique. 150 citoyens seront tirés au sort pour réfléchir aux mesures à prendre en termes de transport, de rénovation des logements, etc. Macron promet ne pas imposer de filtre. Les décisions seront prises par référendum ou par un vote au Parlement.

4. L’âge minimum de départ à la retraite reste de 62 ans. Emmanuel Macron promet une retraite d’au moins 1000 euros pour tout le monde


Emmanuel Macron semble avoir entendu les retraités. La retraite minimum sera de 1000 euros pour tous ceux qui ont contribué, et il promet une indexation des retraites sur l’inflation, à partir de 2020 pour celles en dessous des 2000 euros, et pour toutes les retraites l’année suivante. Il ne fait qu’appliquer la loi, dénoncent ses contradicteurs.

5. Macron veut refonder le système Schengen pour une “reprise en main” de la politique migratoire

Le président français est resté assez évasif par rapport à cette mesure. Mais selon lui l’espace Schengen “ne marche plus”, il veut le réformer, quitte “à ce que ce soit avec moins d’États”.

Reste à voir si tout ceci convaincra les Gilets jaunes. Sans doute pas les plus fervents, car le dialogue est maintenant rompu entre les deux parties. L’enjeu ici pour le président est de rassembler un maximum de Français autour de son projet.

Articles sponsorisés