#NoBanNoWall: c’est le chaos total dans les aéroports à cause du nouveau décret de Trump sur les voyageurs étrangers

#NoBanNoWall: c’est le chaos total dans les aéroports à cause du nouveau décret de Trump sur les voyageurs étrangers

Donald Trump a signé vendredi un décret qui interdit de séjour les citoyens en provenance de sept pays islamiques. Le texte a pris effet immédiat, et c’est le chaos dans les aéroports de tout le pays. Des voyageurs ont été placés en détention, d’autres n’ont pas pu embarquer ou ont été rapatriés une fois arrivés sur le sol américain. Les mouvements de protestation se répandent sur les réseaux sociaux. Un juge fédéral a enfin mis un terme à ces expulsions illégales, mais ce n’est que temporaire.

Sous les hashtags #NoBan, #NoBanNoWall, #MuslimBan, les voyageurs du monde entier tweetent leur colère et leur désespoir face au nouveau décret de Donald Trump. Vendredi, le nouveau président des États-Unis a signé un ordre exécutoire qui stoppe pendant trois mois la délivrance de visas aux citoyens d’Irak, de Syrie, d’Iran, du Soudan, de Libye, de Somalie et du Yémen. Le texte prévoit également pour eux une suspension durant quatre mois du programme américain d’admission des réfugiés.

Par cette nouvelle mesure, Donald Trump veut « protéger les États-Unis des terroristes islamiques radicaux ». Mais elle a déjà provoqué le tollé de nombreuses organisations de défense des droits de l’homme qui l’ont attaquée en justice en espérant bloquer son application. Même en ordre de visa, de nombreux voyageurs ont été interdits d’embarquement dans l’aéroport de leur pays d’origine. D’autres ont pu prendre l’avion mais ont été refoulés une fois arrivés sur le sol américain. Certains ont même été placés en détention à l’aéroport.

Expulsions illégales

La juge fédérale du tribunal de Brooklyn, Ann Donnelly, a ordonné samedi soir un arrêt d’urgence des expulsions des voyageurs vers les sept pays musulmans ciblés par le décret. Désormais, toute personne arrivée aux États-Unis avec un visa valide mais détenue dans l’un des aéroports américains ne peut plus être renvoyée. Donnelly a statué que ces expulsions pourraient causer « un préjudice irréparable » aux demandeurs d’asile menacés dans leur pays. Cette décision arrive un peu moins de 24 heures après l’arrestation de deux hommes irakiens à l’aéroport de New York-John F. Kennedy. La suspension n’est qu’un blocage partiel, mais c’est déjà un coup dur pour l’administration de Trump. Et c’est tant mieux.

Elle donne donc raison aux associations de défense des droits de l’homme, telles que l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), qui avaient saisi son tribunal. Plusieurs ONG ont déposé plainte, lancé des pétitions et des appels à dons. Elles contestent surtout la détention des deux Irakiens. Pour elles, l’ensemble du décret est tout simplement illégal.

Des conséquences en Belgique?

Le Premier ministre belge Charles Michel a, lui aussi, réagi. Il est inquiet des mesures migratoires prises par Trump et va demander des explications aux États-Unis. Son porte-parole a expliqué à l’agence Belga: « Nous sommes en désaccord avec l’interdiction d’accès au territoire pour sept pays musulmans. La Belgique ne tirera pas exemple de cette politique et demandera des explications par la voie diplomatique. [Mais] la politique migratoire relève de la compétence du gouvernement américain et il s’agit d’une décision souveraine ». Il a également interrogé les principaux leaders européens pour s’assurer « des suites éventuelles pour ses propres citoyens ». Affaire à suivre, donc.

Le monde entier en a déjà raz-le-bol du texte de Trump. Des gens manifestent un peu partout, et c’est le chaos total dans de nombreux aéroports américains.

Washington D.C., Boston, Minneapolis, Los Angeles, San Francisco, Philadelphie, Seattle, Denver, Portland, Detroit, Chicago, San Diego, Atlanta… La liste est encore longue et en devenir.

C’est la Trumpocalypse…

Une militante américaine d’origine iranienne partage sur Twitter la liste des manifestations qui ont été organisées ou qui le seront aujourd’hui et dans les prochains jours:

Washington D.C., Boston, Minneapolis, Los Angeles, San Francisco, Philadelphie, Seattle, Denver, Portland, Detroit, Chicago, San Diego, Atlanta… La liste est encore longue et en devenir.

C’est la Trumpocalypse…

À Los Angeles

Une militante américaine d’origine iranienne partage sur Twitter la liste des manifestations qui ont été organisées ou qui le seront aujourd’hui et dans les prochains jours:

Washington D.C., Boston, Minneapolis, Los Angeles, San Francisco, Philadelphie, Seattle, Denver, Portland, Detroit, Chicago, San Diego, Atlanta… La liste est encore longue et en devenir.

C’est la Trumpocalypse…

À Chicago

À Los Angeles

Une militante américaine d’origine iranienne partage sur Twitter la liste des manifestations qui ont été organisées ou qui le seront aujourd’hui et dans les prochains jours:

Washington D.C., Boston, Minneapolis, Los Angeles, San Francisco, Philadelphie, Seattle, Denver, Portland, Detroit, Chicago, San Diego, Atlanta… La liste est encore longue et en devenir.

C’est la Trumpocalypse…

À Boston

À Chicago

À Los Angeles

Une militante américaine d’origine iranienne partage sur Twitter la liste des manifestations qui ont été organisées ou qui le seront aujourd’hui et dans les prochains jours:

Washington D.C., Boston, Minneapolis, Los Angeles, San Francisco, Philadelphie, Seattle, Denver, Portland, Detroit, Chicago, San Diego, Atlanta… La liste est encore longue et en devenir.

C’est la Trumpocalypse…

Ils crient « laissez-les entrer » en brandissant des bannières.

Environ 1.000 personnes à l’aéroport de San Francisco

À Boston

À Chicago

À Los Angeles

Une militante américaine d’origine iranienne partage sur Twitter la liste des manifestations qui ont été organisées ou qui le seront aujourd’hui et dans les prochains jours:

Washington D.C., Boston, Minneapolis, Los Angeles, San Francisco, Philadelphie, Seattle, Denver, Portland, Detroit, Chicago, San Diego, Atlanta… La liste est encore longue et en devenir.

C’est la Trumpocalypse…

Des milliers de manifestants à l’aéroport international de New York-John F. Kennedy

Ils crient « laissez-les entrer » en brandissant des bannières.

Environ 1.000 personnes à l’aéroport de San Francisco

À Boston

À Chicago

À Los Angeles

Une militante américaine d’origine iranienne partage sur Twitter la liste des manifestations qui ont été organisées ou qui le seront aujourd’hui et dans les prochains jours:

Washington D.C., Boston, Minneapolis, Los Angeles, San Francisco, Philadelphie, Seattle, Denver, Portland, Detroit, Chicago, San Diego, Atlanta… La liste est encore longue et en devenir.

C’est la Trumpocalypse…

Articles sponsorisés