Netflix travaille sur un documentaire sur le tristement célèbre festival de Woodstock de 1999

MTI102 - 19990805 - BUDAPEST, HUNGARY : A group of some 30,000 people, youth from around the world, enjoy on of the fisrt day's concerts on Budapest's Shiping Plant Island Thursday, 05 August, 1999. The annual one-week long festival, also called the "European Woodstock" is claimed to be the biggest open-air event of its kind in Europe. The festival shows up almost all kind of music concerts as well as movies and theatre performances. (ELECTRONIC IMAGE) EPA PHOTO MTI/TIBOR ILLYES

Un documentaire est en préparation chez Netflix sur le festival de musique Woodstock de 1999. Cette année-là, une immense fête était organisée pour fêter le 30e anniversaire du festival. Mais l’événement a tourné au fiasco à cause des chaleurs extrêmes, d’une mauvaise organisation et d’une foule trop importante.

L’histoire du festival de Woodstock de 1969 est bien connue. Mais celle de son anniversaire, 30 ans plus tard, l’est beaucoup moins. L’édition de 1999 semblait pourtant bien organisée au premier abord. Par rapport aux éditions précédentes, la sécurité avait été renforcée. L’organisation était beaucoup plus professionnelle. Et l’affiche était tout simplement incroyable : James Brown, Jamiroquai, Sheryl Crow, The Offspring, Rage Against the Machine, Korn, Limp Bizkit, Metallica, Red Hot Chili Peppers et bien d’autres légendes de la musique devaient être présents.

Pourtant, très vite, l’événement a tourné au désastre. Tout a commencé par une chaleur accablante. Les températures dépassaient les 38 degrés Celsius. Boire sur place était très couteux, les arbres offrant un peu d’ombre étaient rares et la majeure partie de la plaine était recouverte de dalles de béton étouffantes. En outre, le nombre de fontaines d’eau gratuite et de toilettes était largement insuffisant pour les 400.000 visiteurs attendus sur les 4 jours.

Incendies, mort, blessés et viols

Pendant la performance de Limp Bizkit, les choses ont commencé à dégénérer. Le chanteur Fred Durst a appelé les fans à se montrer agressifs. Le lendemain, un incendie s’est déclaré dans l’enceinte du festival alors les Red Hot Chili Peppers et Megadeth étaient en concert. La cause : des bougies distribuées par une organisation pour la paix.

Ensuite, les participants ont mis le feu à de nombreux objets en tout genre. De cette manière, ils ont pu piller de nombreux stands et tenter des guichets automatiques. Les soldats de l’État de New York et la police locale ont été appelés pour vider le site. Cela s’est fait sans encombre. Mais par la suite, de nombreuses personnes blessées ont été retrouvées. Une personne est même décédée de surchauffe et d’insuffisance cardiaque. Plusieurs rapports d’agressions et de viols ont aussi été déposés.

Série documentaire

Tous ces événements donnent assez de matériel à Netflix pour produire un documentaire fascinant. La série documentaire Woodstock 99 est réalisée par Raw TV, la maison de production derrière Don’t F ** k with Cats and Fear City: New York vs. La mafia. Ils veulent raconter comment « trois jours de paix, d’amour et de musique » ont été réduits en cendre le dernier jour.

Pour ce faire, Netflix va utiliser des images d’archives inédites et des témoignages de personnes dans les coulisses, sur scène et dans la foule. Aucune date de sortie n’a été révélée.

Articles sponsorisés