Marc Zuckerberg passe son temps à mentir sur les origines de Facebook

epa

Nous savons maintenant que Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, n’est pas un saint. Mais il a renforcé cette affirmation en mentant clairement sur les origines de Facebook et en présentant cette histoire d’une manière bien plus enjolivée qu’elle ne l’est.

L’histoire de la fondation de votre entreprise, on a tous envie que ce soit un conte de fées agrémenté d’efforts et de labeur. Mais si ton entreprise est Facebook et qu’un film a littéralement été réalisé sur les origines de ladite entreprise en faisant des millions au box-office, il faut arrêter de mentir. Mark Zuckerberg semble oublier que The Social Network existe.

Irak

Dans un discours prononcé à l’Université de Georgetown, Mark Zuckerberg a raconté sa nouvelle version de la naissance de Facebook. Selon lui, elle aurait eu quelque chose à voir avec l’invasion de l’Irak en 2003. “Quand j’ai étudié, notre pays venait d’entrer en guerre contre l’Irak “, c’est ainsi que l’histoire de Zuckerberg commence. “L’ambiance sur le campus était la perte d’espoir. C’était comme si nous agissions sans jamais avoir d’importantes perspectives. Les soldats, les familles et les esprits nationaux ont payé un lourd tribut et la plupart d’entre nous se sont sentis impuissants à faire quoi que ce soit.”

Le noble Mark Zuckerberg a donc pris les choses en main et a trouvé une solution : Facebook. “J’ai alors pensé que si les gens avaient une voix pour partager leurs expériences, les choses auraient pu se passer différemment. Ces années ont été ma conviction que donner à chacun une voix donne le pouvoir aux impuissants et que cela peut aider la société à s’améliorer avec le temps.” Et oui, il parle de Facebook. Le réseau où ta tante commente sur tes photos de profil: “BRAVO !!!! Quand viens tu à la maison ???????? prends soin de toi le chat est malade………. BIZZZzzzz”.

“Hot or not”

Mais quiconque a vu le film The Social Network ou quiconque a atterri sur la page Wikipedia de Zuckerberg connaît la véritable histoire derrière le site de réseautage social. Et ce n’est pas du tout aussi noble et beau que l’histoire que Zuckerberg essaie à présent d’imposer.

Facebook a été créé en tant que site Web Hot or Not pour l’Université de Harvard. Au départ, Facebook s’appelait Facemash. Les photos de deux étudiantes étaient placées l’une à côté de l’autre sur le site Web, et il fallait donc choisir la plus “hot” ou “sexy” des deux. C’est bien aussi, mais le lien avec la situation en Irak semble nous avoir échappé. La prochaine fois, on utilisera peut-être un mensonge un peu moins flagrant, Mark.

Articles sponsorisés