Marc Wilmots remet les pendules à l’heure: “J’ai les meilleures statistiques”

Marc Wilmots remet les pendules à l’heure: “J’ai les meilleures statistiques”

“Et si quelqu’un peut faire mieux, amusez-vous bien.” C’est ce que Marc Wilmots a balancé dans son interview au Soir, sa première sortie depuis qu’il n’est plus le coach des Diables Rouges. Il y raconte comment l’Union belge l’a traité et il dit, aussi, qu’il est content de fermer ce chapitre. 

Notre ancien coach des Diables Rouges aurait-il été aiguillonné par la conférence de presse de Roberto Martinez hier? Toujours est-il qu’il s’est livré, pour la première fois depuis qu’il n’est plus le sélectionneur de l’équipe nationale, au Soir. Et il a rafraîchi la mémoire de ceux qui auraient pu douter de ce qu’il avait accompli:

“Je voulais clore le chapitre et j’étais même content que ce soit la fin. Il a pourtant été formidable. Deux quarts de finale (0-1 contre l’Argentine au Mondial 2014 et 1-3 contre le Pays de Galles à l’Euro-2016, ndlr). 26 points sur 30 lors des premières qualifications, 23 lors des deuxièmes. La première place mondiale. On peut faire mieux? Ok, amusez-vous! Je ne pense pas que cela sera facile de faire mieux même si je le souhaite à mon successeur”, sort-il.

Ce qu’il s’est passé, avec ces résultats? Wilmots est devenu “la poule aux oeufs d’or”

Et, comme dans l’histoire, une fois que les résultats ont commencé à tomber, l’Union belge de football a voulu remettre la main sur Wilmots et les pouvoirs qui lui avaient été accordés. C’est en tout cas l’expérience que l’ex-coach a vécue. Si c’était à refaire, pourtant, il ne s’y serait pas pris autrement. Marc Wilmots demeure “convaincu de sa méthode”.

Et, heureusement pour lui, il n’est pas mécontent que ce chapitre soit terminé. Ce n’est sans doute pas le “climat négatif” qu’il regrettera…

Source: Le Soir

Articles sponsorisés