Maintenant que Le Fouquet’s a brûlé, ses notes sur Google et Trip Advisor sont impitoyables

Maintenant que Le Fouquet’s a brûlé, ses notes sur Google et Trip Advisor sont impitoyables

Le Fouquet’s n’a pas survécu à la rencontre entre les forces de l’ordre et les Gilets Jaunes samedi 16 mars. La célèbre brasserie de luxe parisienne a fini saccagée et brûlée. Et depuis, les commentaires sont intransigeants: « tout est cramé », « poulet trop cuit », « service inexistant »…

Pour fêter sa victoire aux élections présidentielles françaises de 2007, Nicolas Sarkozy avait invité ses proches au Fouquet’s, une brasserie chic située sur l’avenue des Champs-Élysées, à Paris. 12 ans plus tard, ce restaurant a été incendié et on peut y lire des inscriptions comme « Sarko a tout cassé » ou encore « C’est Fou Quet’s ».

L’établissement a d’abord été saccagé par des casseurs présents au sein de l’acte XVIII des Gilets Jaunes. Ensuite, un feu s’est déclaré. Selon certains observateurs, ce feu aurait été causé par les palets lacrymogènes au gaz lancés par les CRS, les forces de l’ordre françaises.

« Ce qu’il s’est passé aujourd’hui sur les Champs-Élysées, ça ne s’appelle plus une manifestation. Ce sont des gens qui veulent détruire la République, au risque de tuer », a tweeté le président français Emmanuel Macron. Le gouvernement français a, par la suite, admis qu’il y avait eu quelques dysfonctionnements au niveau du dispositif de sécurité.

Troller en commentaire

Notons que ce n’est pas le seul établissement vandalisé ce jour là par les manifestants. Environ 80 boutiques et restaurants des Champs-Elysées ont été saccagés et pillés. Mais l’incendie du célèbre Fouquet’s est sans doute l’image la plus emblématique et la plus choquante de cette journée.

Pour certains, le pillage de cette brasserie du groupe Barrière signifie que la violence a atteint un niveau critique. La maire de Paris Anne Hidalgo a ainsi dénoncé l’impuissance du gouvernement. Pour d’autres, c’est le symbole qu’une certaine classe sociale a été touchée en plein coeur.

Mais pour un groupe de trolls, c’est l’occasion de lancer une série de commentaires dont le running-gag s’articule autour de trois thèmes: « brûlé », « poulet » et « vitres cassées ». Trois éléments qui, pour un restaurant normal, seraient extrêmement critiques s’ils venaient à apparaître dans les avis Google ou Trip Advisor.

Dans les avis sur Google:

Et sur Trip Adivsor

C’est dur.

Articles sponsorisés