Maintenant, même la Fondation contre le Cancer conseille la cigarette électronique à des fumeurs qui cherchent à arrêter

Maintenant, même la Fondation contre le Cancer conseille la cigarette électronique à des fumeurs qui cherchent à arrêter

Depuis que Maggie De Block (Open VLD) a donné son feu vert à la vente de cigarettes électronique avec nicotine, la vente de celle-ci explose. Et cela fait l’affaire de… la Fondation contre le Cancer: “C’est une façon de débarrasser le monde de l’usage du tabac.”

Il y a quelques mois encore, ce n’était pas ce que la Fondation contre le Cancer disait de la cigarette électronique. Mais voilà, les ventes de celle-ci explosent et, au vu des résultats, la Fondation contre le Cancer n’est pas si contre, tout compte fait. Elle est même carrément enthousiaste: “C’est une manière de débarrasser le monde de l’usage du tabac” selon Christine Plets, tabacologue.

Pour celle-ci, la cigarette électronique est une alternative nettement plus saine – pour autant qu’on s’en tienne à la cigarette électronique, sans la mélanger à la cigarette conventionnelle. Par-dessus le marché, la cigarette électronique séduit surtout la tranche d’âge des 20-40 ans, un groupe que la Fondation contre le Cancer avait apparemment plus de mal à toucher.

Elle nuance quand même un peu son propos: elle relève par exemple qu’avec le cigarette électronique, on reste quand même addict à un geste, à une manipulation. Aussi, on ne connaît pas encore à long-terme les effets de cette cigarette.

Ventes-champignon

En attendant, les ventes de cigarettes électroniques explosent depuis que Maggie De Block (Open VLD) a donné son feu vert. Marc Bosmans, de Dampwinkel.be dit dans Het Nieuwsblad qu’il voit son chiffre d’affaires doubler chaque mois. Pour Vaporshop, a vu ses chiffres se multiplier par quatre au cours de l’année dernière. On comprend que les géants de la cigarette essaient de s’y mettre.

Articles sponsorisés