Magnette contre-attaque: il accuse le “total mépris” du commissaire européen qui traite la Wallonie de “micro-région communiste”

Magnette contre-attaque: il accuse le “total mépris” du commissaire européen qui traite la Wallonie de “micro-région communiste”

En voilà un qui aurait mieux fait de tourner sa langue sept fois dans la bouche avant de parler. Le commissaire européen à l’économie numérique Günther Oettinger, a totalement craqué lors d’un gala organisé par la fédération patronale allemande (AGA). En Belgique, ces propos ont été très mal appréciés: Paul Magnette (PS) parle d’un manque total de respect tandis Ahmed Laaouej (PS) demande sa démission.

La Wallonie est “une micro-Région gérée par des communistes qui bloque toute l’Europe, ce n’est pas acceptable”. Tels son les propos du commissaire européen quand il évoque l’accord commercial entre le Canada et l’UE (CETA) devant les patrons allemands.

L’attaché économique et commercial pour la Wallonie et Bruxelles à Hambourg, Frank Compernolle a confirmé au Soir avoir bien entendu ces propos polémiques à l’encontre de la Wallonie qu’il compare à “un discours du café du commerce”. Un discours qui l’a fait se lever de sa chaise pour quitter l’événement.

Paul Magnette a réagi ce dimanche après-midi et il est scandalisé: “Si tout ce qui est rapporté s’avère vrai, il s’agit de propos scandaleux qui témoignent d’un mépris total vis-à-vis de notre Région, de ses élus, de ses citoyens et de la société civile qui s’est mobilisée. Cet élan démocratique wallon devrait être encouragé plutôt qu’être traité avec mépris ou par l’injure. J’espère que la Commission européenne ne va pas laisser passer de tels propos”, a-t-il déclaré au Soir.

“Bridés”

Lors de ce discours, Günther Oettinger a complètement craqué sur d’autres sujets aussi. Ainsi, quand il évoque la Chine, c’est pour parler de “bridés”, et il a aussi fait référence au mariage homosexuel “imposé” en Allemagne, ce qui a créé la polémique chez nos voisins, rapporte La Libre.

De son côté, Frank Compernolle a contacté sa hiérarchie (l’Awex) et a rendu public les propos du commissaire. Il était visiblement choqué: “cela fait 7 ans que je suis en Allemagne et je n’ai jamais vécu cela. C’est d’ailleurs la première fois que je vis cela dans ma carrière professionnelle. Cela ne peut passer inaperçu.”

Articles sponsorisés