Les ventes d’armes lourdes de guerre explosent et devinez qui en achète?

Les ventes d’armes lourdes de guerre explosent et devinez qui en achète?

Les vente d’armes lourdes de guerre augmentent de manière spectaculaire. C’est ce qui ressort d’un rapport sur le trafic d’armes international de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI). Les Chinois (+88%), les Américains (+27%) et les Russes (+28%) font des affaires en or. Ces cinq dernières années, il y a eu 14% de plus de ventes d’armes de guerre que les cinq années précédentes. Et ça se passe principalement dans la région entre le Bosphore et le golfe Persique. Il y a là une augmentation de 61%.  

Du côté des exportations, le rôle de la Chine est en croissance. Le pays a quasi quadruplé ses exportations d’armes ces cinq dernières années. Entre 2011 et 2015, l’export d’armes lourdes chinoises a augmenté de 88% par rapport aux cinq années précédentes.

Selon le SIPRI, la Chine investit des milliards et des milliards dans le complexe militaro-industriel, comme en témoigne une baisse des importations de 25%. La Chine s’est hissée à la troisième place dans le trafic mondial des armes grâce à une part de marché de 5,9%. Mais elle reste loin derrière les géants américains et russes.

Selon Pieter Wezeman du SIPRI, ces dix dernières années, l’armement chinois s’est considérablement amélioré du point de vue technique. “Les armes chinoises qui sont produites aujourd’hui sont beaucoup plus avancées et attirent le regard de certains grands marchés des armes.”

Le Mexique et le Maroc

Les États-Unis et la Russie ont vu, à la même période, leurs exportations d’armes exploser avec respectivement 27 et 28%. Par contre, les ventes de la France et l’Allemagne, qui se trouvent en quatrième et cinquième position sur le marché mondial, ont a peine décollé selon SIPRI.

Entre 2011 et 2015, c’est l’Inde qui a fait le plus d’acquisitions d’armes de guerre. En deuxième position, on retrouve l’Arabie saoudite, qui compte pourtant 40 fois moins d’habitants. Le pays a triplé son budget pour l’armement ces dernières années. En quatrième place arrive les Émirats arabes unis avec à peine cinq millions d’habitants. La Turquie se tient en sixième position.

Le Mexique est aussi dans la course: le gouvernement a triplé ses achats d’armes lourdes de guerre pour contrer la guerre des drogues. Sur le continent africain, deux pays sont actuellement responsables de plus de la moitié des achats de ces armes. Il s’agit du Maroc et de l’Algérie. Selon le SIPRI, il y a une course à l’armement en cours entre ces deux pays voisins.

Articles sponsorisés