Left Right
scrollTop top

Les réseaux sociaux vont devenir un canal publicitaire plus important que la télévision


©  Photo : Richard B. Levine/Sipa États-Unis

Au début de la pandémie de Covid-19, l’industrie mondiale de la publicité a pris un sacré coup malgré une forte reprise en 2021. Et selon un rapport de la boite de consultance Zenith, les réseaux sociaux deviendront cette année un canal publicitaire plus important que la télévision. Historique.

Selon les calculs de Zenith, l’année dernière, les dépenses publicitaires mondiales ont augmenté de 15% pour atteindre la somme colossale de 705 milliards de dollars. « Ce chiffre est supérieur à celui enregistré il y a trois ans avant le début de la pandémie qui était de 634 milliards de dollars » précise Zenith.

La boite de consultance s’attend d’ailleurs à une nouvelle augmentatin de ce budget publicitaire au cours de cette année et des deux suivantes. Zenith prévoit ainsi une croissance de 9,1% cette année, suivie d’une augmentation de 5,7% et de 7,4% au cours des deux prochaines années.

Autrement dit, dans deux ans, si tout se passe comme Zenith le prévoir, les dépenses publicitaires mondiales devraient atteindre les 973 milliards de dollars.

Coupe du monde au Qatar

Pour cette année, Zenith identifie trois piliers importants pour la poursuite de la croissance du marché publicitaire. Tout d’abord, il y a les Jeux Olympiques d’hiver à Pékin. Puis, il y aura la Coupe du monde au Qatar en automne. Et entre ces deux évènements, il y aura les élections de mi-mandat aux États-Unis qui devraient donner un sacré coup de fouet à la publicité politique.

« La publicité numérique, en particulier, connaîtra une nouvelle croissance dans les années à venir », prédit Zenith. « Les médias sociaux deviendront le support publicitaire à la croissance la plus rapide au cours des trois prochaines années avec une augmentation moyenne de 14,8%. »

« Cette année, un montant de 177 milliards de dollars est prévu, tandis que dans trois ans, on atteindra les 225 milliards de dollars. À ce stade, les médias sociaux représenteront 26,5% de tous les budgets publicitaires. »

Au cours des trois prochaines années, on devrait aussi observer une forte augmentation des dépenses pour la publicités vidéos en ligne. On parle d’une croissance moyenne de 14%.

Les supports publicitaires traditionnels

Par contre, du côté des médias traditionnels, les résultats sont plus mitigés, toujours selon Zenith. En ce qui concerne la publicité en extérieure, une croissance moyenne de 7,4 pour cent est attendue au cours des trois prochaines années, tandis que la publicité radio devrait encore croître en moyenne de 2,2 pour cent.

Du côté de la télévision, on devrait observer une faible croissance de 1.4%. Cela représente des dépenses atteignant les 178 milliards de dollars sur trois ans. Zenith précise une nouvelle fois que les réseaux sociaux deviendront un canal publicitaire plus important que la télévision dès cette année.

Omicron

Les analystes notent que les prévisions ont été faites avant la découverte du variant Omicron du coronavirus. « Il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’impact de ce variant sur le monde publicitaire » précisent les analystes à ce propos.

« Le secteur du voyage, l’industrie hôtelière et le secteur de la vente au détail physique pourraient être touchés, tandis que la vente au détail en ligne et la publicité numérique associée pourraient bénéficier de la situation. »

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…