Les navetteurs du sud de Bruxelles vont vivre un calvaire cet automne sur les rails

epa

Infrabel va réaliser d’importants travaux sur les équipements situés au sud de la gare du Midi.

Un navetteur sur quatre verra son train supprimé entre mi-octobre et mi-novembre. La conséquence de futurs travaux entamés par Infrabel. Cela concerne précisément 68.000 navetteurs, rapporte l’Echo.

Ce sont les trains P qui sont principalement concernés. C’est-à-dire ceux qui roulent aux heures de pointe au départ et à destination de Bruxelles. Certaines lignes seront même totalement hors services les week-ends du 1er et du 11 novembre.

Tensions entre SNCB et Infrabel

Si la SNCB s’étonne de telles suppressions, Infrabel rétorque que ces travaux sont “indispensables”. Après le renouvellement des aiguillages en 2017, ce sont les équipements du sud de Bruxelles qui sont concernés.

Toujours est-il qu’il existe de nombreuses tensions entre les deux structures. La SNCB estime avoir été prévenue trop tardivement. La société de transports pense pouvoir détourner au maximum 20.000 navetteurs via d’autres gares comme Schuman ou Schaerbeek. Mais pour le reste, les navetteurs devront sans doute utiliser des trains IC pleins à craquer.

L’association Navetteurs.be juge cette suppression de trains P “inacceptable”. Une décision “en dépit du bon sens et sans tenir compte de l’impact sur les voyageurs.” Cette polémique en suit également une autre: plusieurs petites lignes de trains sont menacées d’extinction, ce qui a fait réagir la classe politique, du MR au cdH.

Articles sponsorisés