Les joueurs de Premier League auront “Black Lives Matter” à la place de leur nom sur leur maillot

EPA

Lors de la reprise de la Premier League, le championnat de football anglais, la semaine prochaine, les joueurs porteront des maillots où “Black Lives Matter” sera imprimé à la place de leur nom. Une décision approuvée par les 20 clubs du championnats, il ne reste plus que les joueurs donnent leur accord.

Depuis le 9 mars et un Leicester-Aston Villa, le football anglais est à l’arrêt à cause de la pandémie du Covid-19. La crise a mis le football en pause et il reste pas moins de 9 matchs à jouer pour clôturer la Premier League version 2019-2020. D’ailleurs, maintenant que le virus est un peu moins présent, le championnat va pouvoir reprendre ce mercredi 17 juin, à huis clos.

Black Lives Matter et NHS

Pour cette reprise de la compétition, les joueurs ne joueront probablement pas avec leur nom floqué sur le maillot. A la place figurera le slogan “Black Lives Matter”. En effet, les vingts clubs qui composent la ligue ont tenu une conférence téléphonique ce jeudi. L’objectif? Trouver un moyen de permettre aux joueurs et aux clubs d’attirer l’attention sur le racisme systématique qui est toujours présent dans le pays.

Outre ce message, les équipes prévoient également de mettre le logo du National Health Service (NHS) sur leurs maillots. Ils veulent ainsi honorer les travailleurs de la santé qui sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

FIFA

Ces deux initiatives doivent encore être confirmées et officialisées mais il ne faudra certainement pas attendre très longtemps. Ces derniers jours, de nombreux joueurs se sont montrés avec des t-shirt Black Lives Matter ou des t-shirt en mémoire de George Floyd. Plusieurs équipes se sont même agenouillées pendant l’entrainement.

En principe, la FIFA interdit “tout slogan, déclaration ou image politique, religieuse ou personnelle” pendant les matches. Mais suite aux récents événements, l’association a déclaré qu’elle appliquerait le “bon sens”, ce qui signifie que les actions sont exceptionnellement autorisées cette fois-ci.

Articles sponsorisés