Les jeux vidéo seront-ils bientôt tous dématérialisés?

(Isopix)

2.987 jeux sur consoles ‘de salon’ ou portables ont été vendus l’année dernière. Parmi eux, une énorme majorité (83 %) ne possède pas de support physique.

Elle est loin l’époque où l’on déballait frénétiquement son jeu avant de l’insérer dans sa console. Les statistiques de Mat Piscatella, analyste chez The NPD Group, montrent que le format numérique des jeux (sans boîte ni quelconque support) dépasse de très loin les formats plus ‘traditionnels’.

Cette nouvelle tendance s’explique facilement. Le jeu dématérialisé est, grâce à son faible coût, l’unique solution viable pour les éditeurs et studios indépendants. Selon le site Gameblog, on se rapprocherait même du ‘tout dématérialisé’, un pas que les fabricants de consoles ne se décident pas encore à franchir.

Les irréductibles partisans du supports physiques

Ce n’est pourtant pas faute de volonté. Mais les joueurs ne semblent pas encore tous prêts à passer cette étape, que ce soit pour leur attache émotionnelle au produit physique, une certaine méfiance des achats sur internet ou… Une mauvaise connexion, tout simplement. Le 100 % dématérialisé restera également une utopie tant que les lecteurs physiques existeront sur console. De plus, certains éditeurs tel que le distributeur américain Limited Run Games, restent spécialisés dans la sortie de jeux vidéo sur support physique.

Néanmoins, il clair qu’on se dirige lentement mais sûrement vers cette ère prochaine. La preuve: seuls trois titres sont sortis cette année sur support physique aux États-Unis. Tous sont destinés aux consoles signées Nintendo: Just Dance 2020 (Wii), Nintendo Labo Kit VR et Ring Fit Adventure. La prochaine extinction est lancée, et pour une fois, on ne parle pas de climat…

Articles sponsorisés