Les Européens, champions du monde des anti-vaxx avec les Français à leur tête

Getty

Ce mercredi, une étude inédite et de grande ampleur sur les vaccins est sortie dans les bacs. N’y allons pas par quatre chemins, les résultats sont loin d’être rassurants: les Européens sont les plus sceptiques du monde par rapport à l’efficacité des vaccins, menés d’une main de fer par les Français.

On peut clairement parler de crise de confiance dans les vaccins en Europe: seulement 59% des Européens de l’ouest pensent que les vaccins sont sans danger tandis qu’à l’Est du continent, on passe à seulement 50%. C’est très peu quand on sait que globalement, à travers le monde, 79% de la population fait confiance à ces produits.

Ce sont en tout cas les résultats d’un sondage réalisé par l’institut Gallup destiné à l’ONG médicale britannique Wellcome. C’est une étude inédite puisque 140.000 personnes de plus de 15 ans et issues de 144 pays ont été interrogées sur la science, la santé et les vaccins.

La France championne du monde

Tout groupe ou toute communauté a besoin d’un leader. Ici, c’est la France qui s’est naturellement imposée grâce à sa forte communauté d’anti-vaxx. C’est simple, seulement 33% des Français font confiance aux vaccins, autrement dit une personne sur trois.

Il y a plein de facteurs qui peuvent expliquer une telle méfiance: les réseaux sociaux qui aident à propager de fausses informations, la méfiance envers le gouvernement et les médias qui grandit et c’est particulièrement le cas en France: presque la moitié des Français ne font plus confiance en ces institutions.

La différence entre le France et des pays comme le Bengladesh et le Rwanda est flagrante. Dans ces pays moins développés, le taux de confiance envers les vaccins avoisine les 97%. Il faut dire que là-bas, on sait ce qu’il se passe quand on ne se vaccine pas. Dans les pays développés comme la France, on a moins de chance de choper une maladie dangereuse et d’en mourir si on est atteint. C’est ce qu’appellent les chercheurs l’effet “laisser-aller”. Autrement dit, c’est bien dans les pays riches et développés qu’on se méfie le plus des vaccins.

Urgence?

La France n’est pas la seule à se méfier des vaccins, on peut aussi citer le Togo, la Russie ou la Suisse. Mais heureusement, même si les Français se méfient, la couverture vaccinale reste tout de même élevée grâce notamment aux vaccins obligatoires. Par exemple, 87% des enfants qui ont eu un an en 2018 sont vaccinés contre la rougeole.

Autre fait relativement contradictoire: on remarque que les pays plus religieux ont tendance à plus facilement accorder leur confiance à la science. “Plus il y a de gens qui se déclarent religieux dans un pays donné, moins il y a de gens dans ce pays qui croient que religion et science sont en opposition”, dit Imran Khan, leader de l’étude de Wellcome.

Au final, faut-il s’inquiéter? Non selon Heidi Larson, directrice du Vaccine Confidence Project à la London School of Hygiene and Tropical Medicine qui s’est exprimée pour le Guardian: “Je ne pense pas qu’il y ait une urgence aujourd’hui mais je préfère qu’on anticipe le futur et ce qu’il peut se produire. Nous devons reconstruire une confiance autour de la science et des vaccins et repenser le communication pour les nouvelles générations.”

Articles sponsorisés