Les Etats-Unis collent un procès à Snowden pour son livre polémique: joli coup de pub

epa

Le gouvernement réclame les recettes liées à l’autobiographie que vient de sortir Edward Snowden. Un joli coup de pub que l’ex-espion n’attendait pas.

Déjà inculpé d’espionnage et de vols de secrets d’Etat, le gouvernement américain attaque maintenant l’ancien informaticien de 36 ans au civil. Les Etats-Unis ont en effet déposé plainte pour “violation de contrat” de l’ancien membre de la CIA.

Elle fait suite à la publication de ses mémoires, Permanent Record (Mémoires vive), dans lesquelles Edward Snowden retrace sa vie et les zones d’ombre de l’espionnage américain. Pour rappel, Snowden est exilé en Russie depuis 2013 pour avoir dénoncé la surveillance massive des communications et de l’internet aux Etats-Unis.

Attaquer Snowden au portefeuille

“Nous ne permettons pas à des individus de s’enrichir aux dépens des États-Unis”, a commenté Jody Hunt, haut responsable au ministère de la Justice. Les autorités ont-elles peur de nouvelles révélations? Pas vraiment, “le livre ne contient aucun secret gouvernemental qui n’ait pas déjà été publié par des médias respectés”, a tenté de temporiser la puissante American Civil Liberties Union. Mais le gouvernement américain opte pour une nouvelle stratégie: lui couper les vivres. “En érodant la confiance envers la CIA et la NSA, Snowden s’est injustement enrichi dans le processus”, peut-on lire dans la plainte. Les autorités visent aussi toute adaptation qui pourrait en être faite au cinéma.

De son côté, l’ex-espion a pris ce procès avec philosophie. Difficile en effet de faire mieux en termes de coup pub: “C’est dur d’imaginer une meilleure attestation d’authenticité qu’une plainte du gouvernement américain”, a-t-il tweeté.

La revanche d’un espion. Prochain titre du nouveau James Bond?

Articles sponsorisés