Les enfants rêvent d’être youtubers aux USA, astronautes en Chine

Getty

Lego s’est lancé dans une grande enquête en partenariat avec le renommé Harris Poll pour découvrir quelles carrières faisaient rêver les jeunes à travers le monde. Après avoir interrogé plus de 3.000 enfants en Angleterre, aux USA et en Chine, le constat est sans appel: on s’imagine youtuber aux Etats Unis, et astronautes en Chine.

À la base, Lego voulait simplement promouvoir sa nouvelle gamme de jouets dédiés à l’espace avec cette enquête. Il y a cinquante ans, l’humanité partait poser le pied sur ce caillou fascinant qu’on appelle la Lune.

Enfin, plus aussi fascinant qu’avant apparemment: si une carrière d’astronaute a su mettre des étoiles dans les yeux des enfants à travers les décennies, on a plus envie de vlogger, faire du face-cam et produire du contenu vidéo sur YouTube en occident aujourd’hui.

USA et Angleterre, même combat

C’est ce que révèle une récente enquête menée par Lego et The Harris Poll auprès de 3.000 jeunes de 8 à 12 ans en Angleterre, aux Etats-Unis et en Chine. Ainsi, seulement 11% des jeunes souhaitent devenir astronautes en Angleterre et aux USA, pour 30% de vidéastes en herbe. Entre ces carrières, on retrouve, dans l’ordre, professeur (26%), athlète professionnel (22%) et musicien (19%). Les résultats, à un ou deux pourcents près, sont les mêmes pour les deux pays anglo-saxons.

Peut-être est-ce la longueur des études, le peu d’offres ou le difficile choix de partir sur une autre planète et peut-être se retrouver paumé dans un trou de ver comme dans Interstellar, mais partir dans l’espace ne fait plus rêver. Maintenant, pas sûr que la carrière de YouTuber soit une opportunité avec beaucoup d’offres, mais bonne nouvelle: les enfants n’ont pas trop en tête la précarité du marché de l’emploi quand ils pensent à leur future carrière.

La nouvelle génération chinoise à la conquête de l’espace

Un pays où l’opportunité de raconter sa vie, faire des sketchs ou vulgariser une matière scientifique via un format vidéo ne fait pas rêver, c’est la Chine. Sans doute parce que YouTube est bloqué là-bas, comme beaucoup de sites majeurs en Occident, même si d’autres plateformes vidéo permettent de créer du contenu. Les futurs astronautes risquent plus d’avoir grandi à Beijing qu’à New York ou Londres.

En effet, les enfants chinois sont 56% à vouloir enfiler un costume de cosmonaute pour partir à la recherche d’une comète oubliée et étudier la potentialité d’une vie sur Mars. Contre 11% qui envisagent de vlogger quotidiennement.

On n’a pas de statistiques pour la Belgique, mais il serait curieux de savoir quelle carrière fait rêver les enfants du plat pays. Plutôt cosmonaute ou vlogger? Prof ou athlète? Lego, donnez-nous des réponses.

Articles sponsorisés