Les drones et la 5G: le projet secret de Google pour connecter le monde

Les drones et la 5G: le projet secret de Google pour connecter le monde

Un seul drone pour relier toute une région reculée au reste du monde? C’est le rêve secret de Google, qui est en train de développer une nouvelle technologie capable de déployer la 5G via des drones à énergie solaire. 

Le projet est appelé SkyBender et The Guardian a réussi à obtenir plus d’informations. Pour le mener à bien, Google loue actuellement un hangar construit à l’origine pour les vols spatiaux de Virgin Galactic: le Spaceport America. Elle y teste des prototypes qui utilisent les émissions en ondes millimétriques, l’une des technologies qui servira à la prochaine génération de l’Internet sans fil, appelée 5G.

Google voit l’avenir avec des milliers de drones autonomes volant à haute altitude pour fournir un accès Internet partout dans le monde. Un seul drone et toute une région reculée pourrait ainsi être connectée. À terme, le débit ainsi obtenu permettra à l’Internet d’être 40 fois plus rapide que ce que nous connaissons avec la 4G. Le seul hic: la portée du signal serait 10 fois moins importante que pour une antenne 4G. Les ondes millimétriques ont l’avantage d’offrir une large bande passante, mais sur de courtes distances.

EPA

Un projet d’envergure

Le projet SkyBender teste actuellement un drone, appelé Centaur, qui peut éventuellement être commandé par un pilote… Ainsi que des drones Google Titan d’une envergure de près de 50 mètres qui fonctionnent à l’énergie solaire.

Google peut continuer ses tests au Spaceport America jusqu’en juillet. Il a quand même versé 300.000 $ à Virgin Galactic alors que le terminal était inoccupé depuis le crash du prototype SpaceShipTwo en 2014. Reste que Virgin prévoit de présenter son nouveau SpaceShipTwo ce mois-ci et que de nouveaux vols débuteront en 2018.

EPA

Source: The Guardian

Articles sponsorisés