Les chats peuvent refiler la grippe aviaire H7N2 à l’homme et New York commence à flipper

Les chats peuvent refiler la grippe aviaire H7N2 à l’homme et New York commence à flipper

Près de 500 chats des refuges de New York ont été placés en quarantaine depuis quelques jours. La mesure a été prise après qu’un chat a contracté une forme de grippe aviaire H7N2 qu’il a transmise à un vétérinaire. Car oui, cette maladie peut désormais être transmise par les chats à l’homme.

Pour l’instant, 386 chats des refuges de New York ont été testés positifs à la grippe aviaire H7N2. Un chiffre inquiétant qui a poussé les autorités à mettre environ 500 félins en quarantaine dans un entrepôt de la ville.

Les photos publiées dans le New York Times font croire à un film catastrophe: des vétérinaires apparaissent dans de grosses combinaisons blanches avec des masques, au milieu de dizaines de chats qui semblent en bonne santé et ne pas trop piger ce qui se passe.

Un cas de transmission du chat à l’homme

Ce qui se passe, c’est que les autorités de New York ne veulent prendre aucun risque avec un virus qui peut être transmis par la chat à l’homme: maintenant, ce ne sont plus seulement les oiseaux qui peuvent refiler la grippe aviaire, comme les autorités le croyaient depuis des années et l’apparition de ce virus. Un premier cas de transmission d’un chat à un humain a été confirmé il y a quelques semaines, à New York justement. C’est pour l’instant le seul de connu et a la personne a été rapidement soignée.

Même si une transmission à l’homme est rare, le Centre new-yorkais pour le contrôle et la prévention des maladies s’inquiète de voir comment cette souche de grippe aviaire a pu se propager si rapidement dans la population féline de la ville. Il faut aussi signaler qu’aucun cas n’a pour l’instant été découvert chez un chien.

C’était tout d’abord Alfred, un petit chat tigré, qui avait été testé positif à la grippe aviaire en octobre avant d’être euthanasié car il avait contracté une pneumonie à cause du virus. Et ce sont désormais 386 chats qui sont contaminés par le H7N2: les premiers ont pu l’être en mangeant par exemple un oiseau mort qui avait le virus, avant de se contaminer entre eux.

Les principaux symptômes pour les chats sont le nez qui coule, une toux, ou une congestion. Le virus n’est normalement pas mortel pour les chats selon le New York Times, qui précise que les animaux contaminés reçoivent un traitement et peuvent réintégrer un refuge dès qu’ils sont soignés,. Mais cela peut prendre toutefois des semaines.

Articles sponsorisés