Left Right
scrollTop top

On le sentait venir, c’est officiel: le Pukkelpop 2021 est annulé


© Pukkelpop.be

On t’en parlait en début de semaine, l’organisation du Pukkelpop est plus que jamais menacée à cause de le recrudescence d’infections au Covid-19 en Belgique. Ce jeudi, le festival a interrompu la vente de tickets mais aussi l’installation du site du festival. Et ce vendredi, la mauvaise nouvelle est tombée: le Pukkelpop 2021 est officiellement annulé. Le festival l’a annoncé sur les réseaux sociaux.

Mise à jour: ce vendredi 23 juillet aux alentours de 11h, le Pukkelpop a annoncé sur les réseaux sociaux que l’édition 2021 du festival n’aura finalement pas lieu. Dans ses publications, le festival explique que les mesures mises en place par le Comité de concertation concernant les tests PCR étaient impossibles à respecter pour le festival. Pour rappel, les festivaliers non-vaccinés devaient présenter un test PCR négatif datant de 72 heures. Ce délai a été revu à la baisse pour passer à 48 heures. Trop dur à gérer pour le Pukkelpop. A la base, le festival s’était préparé pour réaliser jusqu’à 7.000 tests par jour sur le site des festivités. Mais ces nouvelles mesures du Codeco viennent rebattre toutes les cartes puisque pour les respecter, il faudrait tripler ce nombre de tests à faire par jour.

Cela demanderait trop de main d’oeuvre pour réaliser autant de tests sur le site du festival sans compter toutes les infrastructures pour accueillir tous les festivaliers ayant besoin d’un test pour continuer à faire la fête. Face à tous ces obstacles, les organisateurs ont décidé d’abandonner, non sans amertume. Le festival écrit noir sur blanc qu’il « regrette que les décisions du gouvernement tombent à seulement un mois du début des festivités ». Les festivaliers qui avaient déjà leur ticket recevront un mail avant le 8 août. Ils auront le choix: se faire rembourser ou garder leur ticket pour l’édition 2022. Le rendez-vous est déjà pris l’année prochaine: du 18 au 21 août. (Fin de la mise à jour).

Pukkelpop menacé

Si tu as déjà ton ticket pour le Pukkelpop, tu as de quoi être inquiet. Ce jeudi, le festival a décidé d’interrompre sa vente de tickets mais aussi la mise en place des différentes infrastructures du festival (scènes, chapiteaux, etc). En cause, des décisions du Comité de concertation jugées inattendues par les organisateurs du festival flamand.

En fait, les organisateurs visent une mesure bien précise annoncée par le Codeco. Ce dernier a en effet détaillé les conditions pour obtenir un précieux « Covid Safe Ticket » permettant d’accéder à des évènements publics de grand ampleur comme le Pukkelpop. Pour obtenir ce ticket, il faudra être complètement vacciné depuis plus de 2 semaines, présenter un certificat de rétablissement ou un test PCR négatif datant de 48 heures maximum. Auparavant, ce délai était fixé à 72h et c’est bien ça le problème.

Casse-tête organisationnel

En effet, vu que le festival s’étale sur 4 jours, cela risque de poser des soucis aux festivaliers non-vaccinés qui ont un ticket pour l’entièreté du festival. Car cela sous-entend qu’ils devront se refaire tester en plein milieu du festival. Seule bonne nouvelle: il est tout de même possible d’accéder au festival en présentant un test rapide négatif dans les 24 heures suivant le test.

Et ce matin, le ministre de la Santé Franck Vandenbrouck s’est exprimé à ce sujet au micro de Radio 1. Il est resté ferme: les règles à respecter sont simples et le festival Pukkelpop ne jouira d’aucun traitement de faveur: « Pukkelpop a déclaré qu’il était possible d’organiser le festival de manière sûre. Le plan du gouvernement flamand au début de l’été prévoyait la possibilité de poursuivre le Pukkelpop. Il était parfaitement possible de tester tout le monde sur le terrain chaque jour. Si on n’aime pas les règles du jeu ou si on ne peut pas les respecter, alors cela n’aura pas lieu ». Le suspens reste donc entier concernant le Pukkelpop qui, on le rappelle, doit normalement se tenir du 19 au 22 août prochain.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…