Le Prince Laurent va-t-il perdre une partie de sa dotation? Charles Michel va l’auditionner avant de se décider

Le Prince Laurent va-t-il perdre une partie de sa dotation? Charles Michel va l’auditionner avant de se décider

Le Premier ministre Charles Michel a pris sa décision, il auditionnera le Prince Laurent suite à la réception non-autorisée à laquelle il a participé avec des officiels chinois. Une retenue sur la dotation pourrait être appliquée.

Le 29 juillet dernier, le Prince Laurent faisait un énorme pied de nez au gouvernement et à la famille royale. Il a posté une photo de lui à une soirée avec des officiels chinois sur Twitter. Sur l’image, on le voit découper une grosse part de gâteau pour fêter la commémoration du 90e anniversaire de l’armée chinoise.

Le problème est qu’il n’a mis personne au courant. Or une loi de 2013 prévoit, en effet, que tout les membre de la famille royale qui perçoivent une dotation doivent avoir l’autorisation du ministre des Affaires étrangères avant de rencontrer des personnalités officielles d’autres pays.

Auditionné

Le Premier ministre Charles Michel va auditionner le Prince Laurent afin d’entendre ses arguments. “J’ai été mandaté par le conseil des ministres pour auditionner le prince Laurent et entendre ses arguments. Je soumettrai ensuite un rapport au conseil des ministres”, a-t-il expliqué.

Ensuite, Charles Michel soumettra sa proposition de sanction au gouvernement. Pour le moment aucune sanction n’est encore définie même si les trois partis flamands de la majorité ont plaidé pour que le Prince soit sanctionné.

Sanction ponctuelle

Quoi qu’il en soit, la sanction ne peut-être que ponctuelle. Pour que sa dotation totale lui soit enlevée, il faudrait la mise en place d’une loi. Pour le moment, Laurent reçoit 308.000 euros par an et cette somme lui est payée en quatre fois. Il reçoit donc 77.000 par trimestre. Le montant du dernier trimestre ne lui a pas encore été versé.

Articles sponsorisés