Left Right
scrollTop top

Le père de Britney Spears est prêt à lâcher son rôle de tuteur « quand le moment sera venu »


© Jamie Spears et sa fille Britney – Source: AP Photo/Isopix

Pour Britney Spears et ses fans, c’était un grand soir ce jeudi. En effet, la longue bataille juridique qui oppose la chanteuse et son père pourrait bien prendre fin rapidement. Contre toute attente, Jamie Spears pourrait bien abandonner la tutelle qu’il exerce sur sa fille depuis 13 ans. Il laisse en tout cas la porte ouverte.

Retour en 2007. Cette année-là, Britney Spears ne va pas bien et lutte contre les paparazzis et ses problèmes mentaux. Tout le monde se souvient de cette scène où la chanteuse se rasait la tête devant des dizaines d’appareils photo et caméras. En 2008, un juge américain décide de mettre la superstar sous tutelle. Encore faut-il désigner un tuteur. Le choix est vite fait: ce sera Jamie Spears, le père de Britney. Cela lui octroie un contrôle total sur la vie de sa fille: finances, actifs, mais aussi sa vie privée. En gros, elle ne peut rien faire sans l’accord de son père.

#FreeBritney

Ces derniers mois, Britney Spears s’est de plus en plus opposée au pouvoir de son père avec comme point culminant son témoignage poignant devant un tribunal américain fin juillet. Pour donner de la force à la chanteuse, le hashtag #FreeBritney est né sur les réseaux sociaux et est devenu hyper viral. Où que la chanteuse passe, on voit des fans avec des pancartes réclamant la liberté de l’interprète de Baby One More Time.

Seulement voilà, tout ce soutien n’a malheureusement rien changé pour la chanteuse qui est restée sous l’emprise de son père. En 2020, il a été décidé que Jamie Spears devait partager la partie commerciale de la tutelle avec la société Bessemer Trust qui officie en tant qu’agent. Mais début juillet, l’entreprise déposait une demande pour renoncer à cette fonction.

Du côté purement personnel de la tutelle, Jamie Spears s’est volontairement retiré en 2019. Officiellement, il l’a fait pour des raisons de santé. Mais c’est plus compliqué que ça. Officieusement, il y avait d’autres facteurs qui l’ont poussé à prendre une telle décision. Par exemple, au cours des années précédentes, on a beaucoup remis en question l’utilité de cette partie de la tutelle. De plus, Jamie Spears était soupçonné d’avoir exercé des violences physiques sur les enfants de Britney Spears, ses petits-enfants donc. Depuis 2019, Jodi Montgomery, responsable des soins et confidente de Britney, supervise la partie personnelle de la tutelle.

Ce qui est sûr, c’est que Britney a déclaré plusieurs fois que son objectif était d’être complètement débarrassée de cette tutelle et ce dans tous les aspects de sa vie, qu’elle soit privée ou professionnelle. Sa priorité pour l’instant est de retirer tout pouvoir à son père.

« Aucune raison de suspendre la tutelle pour l’instant »

Après 13 ans de tutelle, Jamie Spears semble enfin ouvert à changer les choses. Vivian Thoreen, l’un des avocats de Jamie Spears, l’a déclaré dans un document remis au tribunal. « Monsieur Spears ne croit pas qu’un combat public avec sa fille au sujet de son rôle de tuteur soit dans son intérêt. Monsieur Spears prévoit de travailler avec le tribunal et le nouvel avocat de sa fille pour préparer une transition en douceur vers un nouveau tuteur » écrit Thoreen. « Cependant, il n’y a aucune raison de suspendre ou de révoquer immédiatement M. Spears, en particulier sur la base de fausses allégations. M. Spears est prêt à démissionner quand le moment sera venu » conclut-il.

L’avocat a également ajouté que son client avait déjà travaillé sur un tel plan auparavant. A l’époque, Jamie aurait eu des conversations avec Samuel Ingham, l’ancien avocat de Britney Spears nommé par le tribunal. Depuis mi-juillet, c’est Mathew Rosengart qui défend la chanteuse.

Abus de pouvoir

Certes, les déclarations de Jamie Spears sont reçues positivement un peu partout mais il faut nuancer tout ça. En fait, on dirait bien qu’il craint une éventuelle condamnation puisque sa fille l’accuse d’abus de pouvoir. En effet, il aurait gardé pour lui des dizaines de millions de dollars générés par les concerts de sa fille. De plus, la chanteuse accuse son père de violences mentales et même physique à son encontre.

L’avocat Mathew Rosengart est d’ailleurs bien décidé a faire la lumière sur toute cette affaire. C’est ce qu’il a annoncé cette semaine dans la presse.

Audience le 29 septembre

Une nouvelle audience est prévue le 29 septembre prochain pour discuter de la possibilité de suspendre la tutelle ou même révoquer Jamie Spears de ses fonctions. C’est contre cette requête que l’avocat de Jamie Spears a déposé une objection ce jeudi. Le fait qu’il promette de renoncer à son poste de tuteur « lorsque le moment sera venu » ne signifie pas grand chose dans les faits. En gros, rien n’est encore fait.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…