Le Parlement britannique a voté pour que le Brexit soit encore reporté

Le Parlement britannique a voté pour que le Brexit soit encore reporté

Le Brexit a encore été reporté jeudi soir. Le Parlement britannique a voté avec une majorité qualifiée de 412 voix pour et 202 voix contre. Par conséquent, la Première ministre britannique, Theresa May, doit maintenant demander ce délai à l’UE.

À une large majorité, le Parlement britannique a approuvé le report du Brexit jeudi soir. Normalement, cette sortie de l’UE aurait dû se faire le 29 mars, mais comme Theresa May n’était pas encore en mesure de conclure un accord, cela aurait pu se produire sans un accord. Un tel Brexit n’arrivera pas, mais les Britanniques sont encore loin d’avoir trouvé une solution.

UE

Le Parlement britannique demande à ce que le Brexit soit reporté au 30 juin. Ce qui signifie que les Britanniques seront encore membres de l’UE le 26 mai, et conséquemment, ils devront encore participer aux élections européennes.

Le fait que le Parlement britannique souhaite obtenir ce délai ne signifie pas qu’il le recevra. La Première ministre britannique Theresa May doit d’abord obtenir l’accord de l’UE. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a indiqué qu’il accepterait ce délai, mais ce n’est pas le cas de tous. Par exemple, le député européen et négociateur du Brexit, Guy Verhofstadt, ne veut pas à nouveau retarder la sortie de la Grande-Bretagne. Il exige un délai plus court avec des conditions plus strictes.

Deuxième référendum?

Un vote a également eu lieu aujourd’hui pour la première fois sur la tenue d’un éventuel deuxième référendum. Depuis le premier référendum du 23 juin 2016, un grand nombre de jeunes Britanniques a atteint la majorité. Presque trois ans après le premier référendum sur la sortie de l’UE, un nombre important de jeunes est maintenant en âge de voter. Cela pourrait nettement changer la donne.

Le premier référendum a clairement montré que la plupart des électeurs plus jeunes préféraient rester dans l’UE, alors que les personnes plus âgées préféraient partir. Plus le Brexit est différé, plus le nombre de personnes qui s’y opposent sera grand.

Theresa May n’était pas favorable à la tenue d’un second référendum, tout comme le Parlement britannique. La proposition a été rejetée par une majorité qualifiée. 85 députés ont voté pour, 334 ont voté contre un deuxième référendum.

Articles sponsorisés