Le king! En 5 mots, Bernie Sanders fait perdre 400 millions de dollars à une entreprise… en une seule journée

Le king! En 5 mots, Bernie Sanders fait perdre 400 millions de dollars à une entreprise… en une seule journée

Alors là, on n’est plus près de l’oublier! Bernie Sanders a quitté depuis longtemps la course à l’investiture démocrate mais il fait encore trembler les Etats-Unis. Vendredi dernier, il a taclé sur Twitter la grosse entreprise pharmaceutique Ariad. En un an, elle n’a cessé d’augmenter un de ses traitements contre la leucémie, au grand dam des malades. Cinq mots ont suffi pour déclencher l’avalanche. L’usine a perdu 400 millions de dollars en un jour et sa valeur boursière a dégringolé de 15%. Bien joué Sanders!

“La cupidité des entreprises pharmaceutiques est incroyable. Ariad a augmenté le prix d’un médicament contre la leucémie de près de 199 000 dollars en un an”.

Un tweet, 140 caractères et Bernie Sanders a fait tomber l’une des plus grandes entreprises pharmaceutiques des Etats-Unis.

Vendredi dernier, le sénateur du Vermont a posté un message sur son compte Twitter pour dénoncer l’avidité des entreprises pharmaceutiques face à l’argent. Mais il a explicitement et directement taclé la société Ariad Pharmaceuticals Inc basée au Massachusetts.

Un médicament à 199.000 dollars par an

Il faut dire que l’entreprise l’avait mérité. Sanders s’est basé sur une étude de StatNews selon laquelle Ariad avait augmenté quatre fois cette année le prix d’Iclusig. Il s’agit d’un médicament qui traite les cas rares et avancés de leucémie.

Pour se soigner pendant un an, les Américains doivent désormais débourser près de 200.000 dollars. Autrement dit, 30% en plus qu’il y a douze mois. S’ils sont bien assurés, le prix reste abordable. Mais pour ceux qui ne peuvent pas se payer une bonne assurance, le médicament est devenu complètement inaccessible.

La porte-parole d’Ariad avait justifié cette augmentation auprès de StatNews en disant que le prix était basé sur “une série de facteurs et d’efforts pour faire en sorte qu’il reflète de manière appropriée l’effet positif que le médicament a sur les patients et sur tout le système des soins de santé”.

Mais sur Ariad, “l’effet positif” ne s’est visiblement pas fait ressentir… Bloomberg rapporte d’ailleurs que c’est la pire chute d’une entreprise en l’espace de 24 heures.

Articles sponsorisés